Le sommeil, chez les étudiants, peut être un réel défi : entre les journées à rallonge, les CDD à côté des études, les devoirs à la maison et le stress des examens et autres échéances, sans parler également des sorties, le sommeil est mis à rude épreuve pendant plusieurs années. À tel point que des études montrent que le sommeil n’est pas bon, ni quantitativement ni qualitativement, chez les étudiants. Explications.  

Le sommeil, un allié indispensable pour les études  

Si le sommeil est une recommandation du CDC, l’organisme international des maladies, ce n’est pas pour rien, c’est parce que le sommeil permet non seulement au corps et au cerveau de se reposer, mais aussi aux cellules de se régénérer, aux toxines de s’évacuer. C’est un véritable processus indispensable au bon fonctionnement du corps humain.  

Le problème, c’est que les étudiants tout particulièrement, négligent le sommeil, pour diverses raisons. La principale, c’est leur rythme de vie : entre travail, études, soirées et amis, le temps dans une journée passe vite et il n’est pas rare de se coucher après minuit. Des études démontrent qu’un étudiant sur deux n’a pas un bon sommeil. Or, avec un début des cours à 8h le lendemain, cela signifie que les 7 heures de sommeil minimum recommandées ne sont pas respectées. Il s’agit cependant du nombre d’heures requis pour que le corps reste en bonne forme, sans carence particulière, parce que les conséquences d’un manque de sommeil peuvent être désastreuses.  

Les conséquences d’un manque de sommeil quand on est étudiant

Que ce soit pour rattraper des révisions en retard ou dans le cadre d’une soirée, les étudiants manquent de sommeil et n’hésitent pas à faire des nuits blanches, ce qui peut être désastreux pour l’organisme. En repoussant le sommeil, ce n’est pas quelque chose de naturel : le corps en subit les conséquences. Parmi elles, des conséquences extrêmes comme les problèmes mentaux. Il peut s’agir de dépression (44% des étudiants indiquent avoir déjà connu un tel épisode), d’anxiété (plus de 80% indiquent le vivre régulièrement) ou de stress face aux responsabilités. 

Manquer de sommeil peut donc avoir des conséquences sur l’humeur, le mental, l’état d’esprit et même, sur les performances sportives. Dans les cas les plus graves, cela peut aussi mener à des problèmes cardiovasculaires ou cérébraux, si ce manque de sommeil est couplé avec d’autres activités comme la consommation d’excitants ou de dopants. La pratique d’une activité sportive est souvent un moyen de lutter contre le manque de sommeil en régulant son organisme.   

Améliorer la qualité de son sommeil  

La meilleure option pour améliorer votre sommeil reste encore de prendre conscience de la nécessité d’avoir un bon cycle de sommeil, en privilégiant un sommeil régulier à un sommeil rattrapé. Par exemple, mieux vaut dormir 7 heures par nuit, tous les jours de la semaine, que 5 heures en semaine, et 10 heures dans le weekend. Cela crée un déséquilibre de l’organisme et génère plus de fatigue qu’autre chose. Pour cela, avoir de bonnes conditions au sommeil sont importantes : une literie de qualité, une absence de bruit (dans le cas contraire, il est possible d’utiliser des bouchons d’oreille) et de distraction (on éteint les écrans).  

Depuis peu, des recherches ont révélé que le CBD, une molécule contenue dans le cannabis (à ne pas confondre avec le THC responsable d’un effet psychotrope) a des vertus calmantes et relaxantes, idéales pour favoriser le sommeil. Suite à cela et pour s’aligner sur la législation européenne, la France a autorisé la vente de produits à base de CBD comme l’huile de CBD que vous pouvez retrouver facilement en pharmacie ou en ligne. Par exemple, en utilisant des produits Cibdol, marque spécialisée dans les produits à base de CBD, vous devriez améliorer la qualité de votre sommeil. Nous vous conseillons de tester leur huile qui se consomme de manière orale, mais il existe d’autres produits comme les huiles essentielles qui favorisent l’endormissement et luttent contre le stress sous forme de diffusion dans une pièce. Si vous avez des troubles du sommeil, l’aromathérapie et la phytothérapie sont donc des options à considérer.  

Il est aussi possible d’améliorer la qualité de son sommeil en utilisant des produits Cibdol, comme l’huile de CBD. Si l’huile de CBD se consomme de manière orale, vous pouvez aussi opter pour des huiles essentielles qui favorisent l’endormissement et luttent contre le stress sous forme de diffusion dans une pièce. Si vous avez des troubles du sommeil, l’aromathérapie et la phytothérapie sont donc des options à considérer.