Les étudiants ont souvent recours à un prêt étudiant pour couvrir totalement ou partiellement les coûts de leurs études. C’est un moyen efficace pour s’assurer une stabilité financière pendant les années universitaires. En effet, les aides financières pour les étudiants ne sont pas toujours suffisantes. Généralement, ce prêt est remboursé à partir de l’entrée dans le monde professionnel. Comment définir alors un prêt étudiant ? Est-il possible de renégocier les taux ? Peut-on se faire racheter son prêt ?

Qu’est-ce que le prêt étudiant ?

De manière générale, le prêt étudiant a pour but de vous aider à financier vos études. Cependant, il dépend de la situation spécifique de chaque demandeur. En effet, il peut être bénéfique pour couvrir les frais de scolarité ou encore vous permettre de financer des études à l’étranger. Vous pouvez aussi l’employer pour payer votre année de césure. Il peut également couvrir les frais quotidiens de la vie estudiantine notamment l’alimentation, le transport et le logement.

Pour en profiter, vous devez répondre à certaines conditions. Tout d’abord, il faut justifier de la nationalité française. De même, l’âge du demandeur doit être inférieur à 30 ans. Prouver un statut d’étudiant est aussi essentiel, un certificat de scolarité est donc exigé. Pour les moins de 18 ans, c’est aux parents qu’il incombe de contracter le prêt.

Même si aucune loi ne l’oblige, la banque ne pourra pas vous accorder un prêt étudiant sans garant. Comme pour les prêts classiques, le rôle d’un garant est d’assurer le remboursement en cas de difficulté de paiement. Sachez que vos mensualités de remboursement seront calculées en fonction des revenus de votre garant.

Peut-on renégocier le taux de son prêt étudiant ?

Renégocier le taux d’un prêt étudiant n’est pas possible. Toutefois, lorsqu’il s’agit d’un crédit modulable, il existe une infime possibilité de manœuvre. Il est possible de demander à votre banquier d’appliquer le taux d’intérêt le plus récent s’il est inférieur à celui en vigueur au moment où l’emprunt a été contracté. Cette opération n’implique aucun frais.

Peut-on renégocier les modalités de son prêt étudiant ?

Vous chercherez sans doute à renégocier les modalités de votre prêt étudiant si les mensualités sont trop pesantes. Vous pouvez faire un réaménagement de votre crédit. Cela implique de nouveaux délais et des mensualités plus souples. Il serait judicieux d’inclure ces changements dans le contrat initial. Sinon, ces modifications seront accordées sur demande et exigeront des frais supplémentaires. Il faut savoir que l’allongement de la durée d’un prêt ne peut pas dépasser la barre des 10 ans. Cette échéance débute au moment où vous commencez à rembourser votre prêt.

Peut-on renégocier les modalités de son prêt étudiant ?
Source : shutterstock.com

Se faire racheter son prêt étudiant ?

En tant que nouveau diplômé, vous pouvez rencontrer des difficultés pour le remboursement de votre prêt. Dans cette perspective, il existe des solutions pour vous aider à sortir de cette situation. Racheter un crédit implique le regroupement de plusieurs crédits en cours pour les rembourser en tant qu’emprunt unique. Or, le prêt étudiant fait partie des crédits à la consommation. Ainsi, vous pouvez l’inclure dans un rachat de crédit.

Vous pouvez vous adresser à la même banque ou contacter un autre établissement. Vous obtiendrez un prolongement de la durée de remboursement avec des mensualités plus légères. Si vos parents sont vos garants, il est possible pour eux d’effectuer un rachat contracté. Cela garantira l’acceptation du dossier étant donné que leur situation est plus stable.

Les modalités de rachat d’un prêt étudiant

Pour racheter un prêt étudiant, il faut tout d’abord consulter les différentes options proposées par la concurrence. Il existe des plateformes de simulation en ligne. Ces outils vous aideront à connaître les conditions appliquées dans un rachat de prêt étudiant. Il suffit de définir le nombre de crédits inclus et le montant qui reste à rembourser, ainsi que le taux d’intérêt et la valeur des mensualités actuelles.

Vous devez aussi pouvoir fournir des justificatifs de votre situation socio-professionnelle. Grâce au devis, vous aurez une idée plus claire avant de présenter un dossier officiel. En vue de former un dossier solide, n’hésitez pas à faire appel à un courtier. Mettez toutes les chances de votre côté et contactez un intermédiaire en opérations bancaires. Ces professionnels pourront vous orienter efficacement pour réussir toutes les démarches exigées.