Quel BTS pour devenir conseiller commercial ?

Vie étudianteÉtudesQuel BTS pour devenir conseiller commercial ?

Plus qu’un simple vendeur, le conseiller commercial est à la fois un prospecteur et un animateur de vente. L’objectif est de mettre en avant un service, un produit, tout un catalogue ou encore une marque. Dans tous les cas, le professionnel doit être un interlocuteur plaisant et un négociateur remarquable. Ces différentes qualités sont néanmoins perfectibles à travers une formation dédiée au conseil commercial

Qu’est-ce qu’un conseiller commercial ?

Vu l’aspect compétitif du secteur, il est désormais recommandé de préparer au moins un BTS pour devenir conseiller commercial. Vous avez par ailleurs besoin d’une formation permettant de vous démarquer sur le long terme, comme le BTS MCO de Maestris. Ce programme permet de maîtriser les méthodes de vente et d’anticiper la gestion d’équipes commerciales. Vous favorisez ainsi votre évolution professionnelle. 

À la base, un conseiller commercial est un spécialiste en vente. Il participe donc à la force de vente d’une société. Cela dit, le commercial peut mettre ses compétences au service d’une grande diversité de structures, des banques aux industriels. Les nouvelles technologies ont également permis de diversifier les outils à la disposition des conseillers commerciaux (mail, chat, visioconférences, réseaux sociaux…). 

- Advertisement -

Le conseiller commercial établit notamment le premier contact jusqu’à la conversion des prospects. En fonction du contexte, cette opération peut être effectuée en ligne ou en face à face. Le professionnel participera ensuite au maintien de la relation de l’entreprise avec ses clients et à l’animation de sa communauté (sur le web et hors ligne). De ce fait, le sens du relationnel est crucial pour réussir dans ce métier. Il est tout aussi important de maîtriser l’art de la négociation. 

Qu’est-ce qu’un conseiller commercial ?
Source : shutterstock.com

Quel BTS pour devenir conseiller commercial ?

Parmi les BTS pour devenir conseiller commercial, Maestris s’illustre avec son brevet de technicien supérieur en MCO (Management commercial opérationnel). Ce diplôme est accessible aux nouveaux bacheliers (formation initiale) et aux salariés (formation professionnelle continue). Outre le métier de conseiller commercial, il permet d’exercer une multitude d’autres professions comme :

  • Animateur des ventes ;
  • Conseiller commercial ;
  • Chargé de clientèle ;
  • Assistant Chef de rayon ;
  • Chargé d’accueil ;
  • Télévendeur ;
  • Téléconseiller ;
  • Chef de produit ;
  • Chargé de l’administration commerciale…

Avec le temps, vous pourrez occuper des postes à responsabilité comme Manager commercial, Chef d’agence commerciale, Administrateur des ventes, Directeur de magasin, Responsable de rayon, Responsable marketing, Responsable logistique, Chef des ventes, Responsable clientèle, Responsable de site, Chef de secteur, Chef de marché, etc. Si vous envisagez de reprendre vos études, le BTS vous permettra de préparer entre autres :

  • Un Bachelor Marketing communication digitale (Bac+3 ou titre RNCP niveau II) ;
  • Un Bachelor Chef de projets événementiels (Bac+3 ou titre RNCP niveau II) ;
  • Un Master Manager des stratégies communication marketing (Bac+5 ou titre RNCP niveau I).

Dans tous les cas, vous devez réunir les qualités indispensables pour devenir un commercial avant de vous lancer dans le secteur (aisance relationnelle, empathie, intelligence émotionnelle, capacité de persuasion, etc.). 

Quel BTS pour devenir conseiller commercial ?
Source : shutterstock.com

Quel est le salaire d’un conseiller commercial ?

Vous pouvez percevoir entre 1 500 et 2 000 euros bruts par mois, après votre BTS pour devenir conseiller commercial. Si vous rejoignez le secteur des assurances, le salaire médian va de 2 000 à 2 500 euros mensuels. Vous profiterez par ailleurs de divers avantages en nature. Au fil des années, vous pourrez y gagner au-delà de 30 000 euros par an. 

Si vous intégrez un grand groupe, vous toucherez entre 1 800 et 2 000 euros bruts par mois à l’embauche. Vous gagnerez donc 23 400 à 26 000 euros par an, sur treize mois. Dans le domaine de l’assurance, ce salaire sera complété par une prime variable déplafonnée et divers avantages proposés par l’assureur. De plus, les acteurs du secteur ont tendance à augmenter le salaire dès deux ans d’expérience. 

Après cinq ans, vous pouvez espérer toucher dans les 28 000 euros annuels, soit environ 2 335 euros bruts par mois. Cette progression permet d’obtenir 32 000 euros bruts par an après une quinzaine d’années de carrière. En fonction de vos qualités et de votre expérience, vous pouvez percevoir jusqu’à 50 000 euros par an, sans les éventuelles primes. Enfin, les conseillers BtoB peuvent dépasser de loin ce montant. Vous devez cependant faire vos preuves en tant que conseiller commercial avant de traiter avec ce type de clientèle, surtout dans le secteur de la bancassurance.