Les années d’études supérieures sont celles qui marquent le passage à la vie adulte. Il se trouve parfois, qu’elles sont très coûteuses. Malgré les aides publiques et la contribution des parents, il est parfois inévitable de contracter un emprunt pour financer ses études. D’ailleurs, la plupart des banques proposent des prêts étudiants, avec des conditions privilégiées.

Qui peut bénéficier du prêt étudiant et sous quelles conditions ?

Le prêt étudiant est une sorte de crédit, qui sert à financer les études supérieures. Il ne permet pas uniquement de financer les frais d’inscription et de scolarité. L’étudiant peut s’en servir pour régler les dépenses de la vie courante, telles que le loyer et les frais de nourriture. Cet emprunt peut également financer l’achat du matériel informatique, tel qu’un ordinateur. Ainsi, on peut dire qu’il s’agit d’un crédit de consommation, dont l’objectif est connu dès le départ : financer ses études.

Pour bénéficier de ce prêt, il faut évidemment être un étudiant inscrit au sein d’un établissement d’enseignement supérieur, et de pouvoir le justifier à travers une attestation d’inscription, ou d’un certificat de scolarité. La carte d’étudiant est aussi un justificatif valable. La fourchette d’âge concernée par ces aides financières pour les étudiants est aussi fixée : entre 18 et 30 ans. En outre, le bénéficiaire doit être de nationalité française ou apporter une preuve qu’il est résident en France depuis au moins 5 ans.

Il est avantageux de savoir que les banques demandent souvent que le parent ou une autre personne, se porte garant. Cette caution est surtout exigée, quand le montant emprunté est important. En cas d’incident de remboursement, l’organisme financier peut se retourner vers la personne qui s’est portée garante de l’étudiant. Il convient aussi de souscrire une assurance décès-invalidité, car cette dernière peut être exigée pour l’octroi de ce prêt.

Qui peut bénéficier du prêt étudiant et sous quelles conditions ?
Source : shutterstock.com

Quelle banque accorde un prêt étudiant ?

Pour obtenir un prêt étudiant, il faut d’abord se tourner vers sa banque actuelle. En effet, solliciter l’organisme chez lequel l’étudiant a déjà un compte ouvert, est un bon argument pour obtenir ce prêt. D’ailleurs, il est possible d’avoir des conditions privilégiées pour cet emprunt. Pour s’assurer que l’offre de sa banque est intéressante, il suffit de la comparer avec celles des autres établissements bancaires.

Il serait utile de demander à ses parents de consulter leurs conseillers. Certaines banques accordent beaucoup d’avantages, quand les prêts étudiants sont demandés pour les enfants de leurs clients. Ainsi, l’établissement a une garantie supplémentaire : les parents peuvent se porter garants de leurs enfants en cas de difficultés de remboursement.

Une autre piste à ne pas négliger. Certaines écoles négocient des conditions avantageuses auprès des banques, pour leurs futurs étudiants. Ainsi, ces derniers peuvent bénéficier de plusieurs avantages, en souscrivant leur emprunt chez ces partenaires.

Toutefois, la loi française permet l’obtention d’un prêt étudiant sans garant. En effet, ceci est possible grâce à l’intervention de l’État auprès des banques via le prêt étudiant garanti, et/ou grâce au Fonds de garantie des solidarités étudiantes.

Quel est le taux du prêt étudiant ?

Cherchant à capter une clientèle plus jeune, les banques appliquent des taux d’intérêt attractifs. En effet, avant de contracter cet emprunt, il convient de regarder le taux annuel effectif global (TAEG) proposé par sa banque. Ce taux regroupe l’ensemble des coûts relatifs au prêt. On parle des intérêts, de l’assurance, des frais de dossier etc. La plupart du temps, ce taux varie entre 0.8 % et 3 %.

Cependant, nombreuses sont les banques qui offrent des taux très intéressants dans le cadre d’un partenariat avec les écoles et les universités. Avant de souscrire ou de renégocier son prêt étudiant, il serait préférable de comparer les offres de plusieurs banques, pour faire jouer la concurrence en sa faveur.

Quand commence le remboursement d’un prêt étudiant ?

La durée d’un prêt étudiant varie selon la durée des études, et elle oscille entre deux et dix ans. Le déroulement de cet emprunt se divise en deux phases :

Durant les études : Pendant cette phase, l’étudiant bénéficie d’une “période de franchise”, appelée aussi “différé de remboursement”, qui peut être partiel ou total.

  • Le différé partiel : L’étudiant ne paie que les intérêts et la cotisation d’assurance chaque mois.
  • Le différé total : Seule l’assurance est payée chaque mois. C’est la modalité la plus coûteuse car, chaque année, les intérêts s’ajoutent au montant du capital emprunté. Par conséquent, ils produisent à leur tour, des intérêts supplémentaires.

À la fin des études : L’étudiant commence à rembourser son crédit. Il est possible de procéder à un remboursement anticipé à tout moment. Cependant, il se peut que la banque demande une indemnité à cet effet.

Quand commence le remboursement d’un prêt étudiant ?

Est-ce une bonne idée de faire un prêt étudiant ?

Les études sont parfois très coûteuses. Entre les frais de scolarité et les dépenses de la vie quotidienne, certains étudiants rencontrent de grands problèmes de financement. Obtenir un prêt, aide ces derniers à avoir une certaine autonomie dans leur budget. Ainsi, leurs études ne pèseront pas lourd sur les balances de leurs parents. De plus, le prêt étudiant offre des taux d’intérêt plus confortables que ceux d’un crédit classique.