Si vous n’êtes plus étudiant, mais que vous souhaitez faire un stage, vous risquez de vous heurter à des difficultés pour obtenir une convention de stage (obligatoire dans le cadre d’un stage). Si vous êtes étudiant, vous n’êtes pas à l’abri non plus de rencontrer ce problème pour des stages facultatifs, puisque tous les établissements d’enseignement n’acceptent pas de délivrer des conventions pour ce type de stage. Toutefois, il existe des solutions pour obtenir autrement cette fameuse convention, sésame d’entrée pour un stage.

Qui peut conventionner un stage ?

Les stages correspondent à des périodes de mise en situation en milieu professionnel au cours desquelles l’étudiant acquiert des compétences professionnelles et met en œuvre les acquis de sa formation en vue de l’obtention d’un diplôme ou d’une certification, afin de favoriser son insertion professionnelle.

En d’autres termes, les stages s’adressent principalement aux étudiants suivant une formation dans un établissement d’enseignement. À cet égard, ce sont les établissements de formation qui sont habilités à délivrer des conventions de stage, et à se porter garant du stagiaire et de le couvrir sous le régime de la responsabilité civile.

Si trouver un stage peut être compliqué, obtenir une convention de la part de son organisme de formation une fois qu’il est trouvé est assez simple. Du moins, c’est simple lorsqu’il s’agit d’un stage obligatoire. Les stages facultatifs sont soumis à des politiques différentes en fonction des établissements et même des départements de formation.

Comment faire un stage sans convention ?

Dans la réalité des faits, on note qu’il n’est pas toujours aisé d’obtenir une convention de stage. Certains établissements d’enseignement ne délivrent qu’une convention par an pour un stage obligatoire. Aussi, faire un stage facultatif peut devenir compliqué, puisque la convention de stage est obligatoire. Par ailleurs, l’aspirant stagiaire peut se retrouver dans un cas de figure où le stage qu’il vise tombe pendant une période où il n’est plus techniquement inscrit dans un établissement de formation (vacances d’été entre deux niveaux d’études par exemple) ce qui perturbe l’obtention d’une convention de stage pour des questions d’assurance.

On observe aussi de nombreux jeunes en dehors du système de formation qui se retrouvent au chômage à la sortie de leurs études et souhaitent faire des stages pour mieux se former ou parce qu’ils y voient des perspectives professionnelles futures plus stables. Quel que soit le cas de figure, l’absence de convention de stage peut devenir problématique. Néanmoins, il existe des solutions pour pallier ce problème.

Comment faire un stage sans convention ?
Source : shutterstock.com

Les organismes de cours à distance

Le Conservatoire Supérieur des Arts et Métiers (CNAM) et Centre Nationale des Études à Distance (CNED) sont deux organismes de cours par correspondance. Il est possible de s’inscrire pour quelques heures de cours par semaine dans l’un de ces deux organismes et de demander une convention de stage, puisqu’ils sont habilités à en délivrer. Passer par ces organismes est gage de sérieux et d’un bon encadrement. Toutefois, ils sont rigoureux et ils peuvent demander la validation d’une unité d’enseignement avant d’accorder une convention de stage pour éviter les dérives.

Vous pouvez également passer par des organismes de formation professionnalisante qui permettent de compléter certains cursus comme Fac for Pro. Tout comme le CNED et le CNAD, cette école permet de suivre des cours à distance et d’avoir ainsi une activité à côté.

Les missions locales

Si vous avez moins de 26 ans et que vous n’êtes pas scolarisé, vous pouvez vous tourner vers une mission locale proche de chez vous. Les missions locales sont des organismes d’accompagnement dans la construction de votre projet professionnel et dans la recherche d’emploi. Elles sont habilitées à vous délivrer une convention de stage de 1 jour à 1 mois maximum, renouvelable sous certaines conditions.

Pôle Emploi

Pôle Emploi prévoit également un dispositif de mise en situation en milieu professionnel s’adressant à tous ceux qui sont en quête d’un emploi ou en reconversion profession. À ce titre, Pôle Emploi peut également fournir une convention de stage de 1 jour à 1 mois maximum, renouvelable sous certaines conditions.