Maître de stage : quel est son rôle ?

Vie étudianteÉtudesMaître de stage : quel est son rôle ?

Le maître de stage est un élément déterminant de l’intégration des jeunes personnes dans le monde de l’entreprise. Ces professionnels sont le premier lien entre les formations et les entreprises dans lesquelles les jeunes français lancent leurs carrières.

Pour chaque expérience conventionnée, l’étudiant est tenu de respecter ses engagements, le règlement intérieur de l’entreprise et les règles relatives au bon fonctionnement de cette dernière. Pour s’assurer que l’élève respecte bien ses engagements, il est suivi par un professionnel au sein même de l’entreprise, c’est le maître de stage.

C’est quoi un maître de stage ?

Lorsqu’un étudiant arrive dans une entreprise, il bénéficie d’un suivi et d’interlocuteurs privilégiés mentionnés dans la convention. Parmi eux, on retrouve un professeur de l’élève, que l’on appelle le tuteur de stage et un professionnel de l’entreprise concerné, qui n’est autre que le maître de stage. C’est lui qui accompagne et assiste le stagiaire tout au long de sa mission au sein de l’organisation.

- Advertisement -

Le maître n’a pas besoin d’être un responsable de production ou d’équipe, il doit simplement être apte à communiquer avec tous les organes de l’entreprise ainsi qu’avec l’établissement scolaire de l’élève. Il a une mission pédagogique et il est en partie responsable de la bonne intégration des étudiants au sein de l’entreprise.

C’est quoi un maître de stage ?
Source : shutterstock.com

Quel est son rôle ?

Son rôle est de s’assurer que l’étudiant s’intègre correctement et avance à un bon rythme dans son expérience professionnelle. C’est lui qui sera en relation avec le corps enseignant, représenté par le tuteur, pour échanger sur l’évolution de l’étudiant, les problèmes rencontrés…

C’est vers lui que l’étudiant doit se tourner quand il a une quelconque question. Il est là pour guider l’élève, le rassurer et lui apprendre un métier. Il définit en collaboration avec le tuteur et l’élève les différentes missions qu’il devra mener, en exposant les compétences nécessaires, les axes d’évaluation de l’expérience et bien sûr des objectifs opérationnels.

Une fois le cadre de la mission bien défini par le maître, Il a un rôle pédagogique, mais également de contrôle. C’est lui qui a le pouvoir de sanctionner un stagiaire pour un comportement inapproprié. Il signale tout manquement à l’établissement et doit faire preuve d’une honnêteté et d’une transparence totale. Dans le cas d’un accident du travail ou d’absences injustifiées, c’est lui qui signale à l’école les informations relatives à ces événements.

Enfin, le maître de stage est le seul professionnel de l’entreprise qui intervient dans le Jury de passage et de notation des expériences professionnelles. Accompagné du tuteur, il évalue le rapport de l’élève, souvent accompagné d’une soutenance orale pour parler de son expérience. Ce dernier fait le bilan de la période à ce moment-là, avec les points forts et les manquements constatés.

Que faire si cela ne se passe pas bien avec le maître de stage ?

Même si la plupart des professionnels qui forment les étudiants sont dans une démarche bienveillante, il se peut qu’une expérience se déroule mal avec l’un de vos maîtres de stage. Entre les missions qui sortent du cadre de la convention, les horaires à rallonges non déclarées, les raisons de votre frustration peuvent être multiples. Mais ne paniquez pas. Vous pouvez tout à fait lancer des recours pour sortir de cette situation. En France, le droit des stagiaires est encadré par les conventions dans le but d’éviter que des agissements abusifs restent impunis.

Pour signaler un problème avec votre maître, tournez-vous vers votre tuteur en privé et parlez des différentes difficultés que vous rencontrez. Il pourra peut-être vous aider à les surmonter et trouver des solutions. Dans le cas où la complication est trop importante, votre tuteur vous guidera dans la rédaction d’un avenant de convention pour demander l’interruption du stage.