Les orfèvres sont des artistes du métal. Ils conçoivent, réparent et restaurent des bijoux et objets en argent, or, cuivre. Minutieux, patient, créatif, à l’écoute et organisé, l’orfèvre est un vrai passionné. Comment devenir orfèvre ? Quelles sont les formations possibles ? Combien gagne un orfèvre et quelles sont ses perspectives d’avenir (débouchés) ?

Le métier d’orfèvre : en quoi consiste-t-il ?

L’orfèvre est un artisan qui créé, restaure, répare et vend des objets en métal, généralement précieux comme l’or, l’argent, le cuivre, le bronze, ou le fer forgé. Avant la réalisation d’une œuvre, l’orfèvre va penser à la conception en partant du  point de départ : le dessin. Il dessine donc l’objet qu’il souhaite fabriquer puis réfléchit aux techniques et aux matériaux nécessaires à son ouvrage.

Une fois que la partie théorique est terminée on passe à la conception. L’orfèvre découpe le métal, puis le met en forme, la plupart du temps avec un maillet. Il le lime, le polit et l’avive. À chaque étape de la réalisation d’un objet en métal, l’orfèvre cuit à nouveau sa pièce avec un chalumeau pour l’assouplir et pouvoir la retravailler correctement.

Les missions principales d’un orfèvre sont les suivantes : analyser la demande du client, dessiner les croquis ainsi qu’un dessin technique, découper le métal, donner forme au métal, souder les éléments, créer des motifs, réaliser les finitions comme le polissage, réparer des objets en métal.

Au niveau du statut, l’orfèvre peut être soit un artisan indépendant, soit un salarié. Son travail implique une forte concentration. La position assise est la plus fréquente, à part au moment du polissage. Enfin, les orfèvres doivent être équipés pour leur sécurité (masques, gants, visière, ventilation). Enfin,

Vous souhaitez savoir comment acheter de l’or Paris 4 et vous ne savez pas où ? En fonction de la forme d’or souhaitée, misez sur un orfèvre ou un spécialiste de l’achat-revente d’or et d’argent.

Le métier d'orfèvre : en quoi consiste-t-il ? 
Source : shutterstock.com

Quelle formation d’orfèvre suivre ?

Il existe plusieurs voies pour devenir orfèvre :

  • CAP : il existe 4 options (monteur en orfèvrerie, tourneur repousseur, polisseur aviveur et planeur).
  • Niveau BAC : le BMA orfèvrerie avec option monture-tournure ou gravure-ciselure. Il convient d’être titulaire d’un CAP pour suivre cette formation. Autrement, on peut miser sur une FMA (Formation Métiers de l’Art – Métal). Ce diplôme dure 3 ans et est accessible après la 3ème.
  • Niveau BAC + 2 : DMA arts de l’habitat option ornements et objets ou DMA décor architectural option domaine du métal. Ces deux diplômes sont accessibles aux bacheliers et aux titulaires du BMA ou de la FMA orfèvrerie.
  • Niveau BAC + 3 : DN MADE Objet ou DN MADE Matériaux sur 2 ans. Cette formation est réservée aux titulaires d’un bac général, technologie STD2A, bac pro artisanat et métiers d’art ou d’un BMA.

À savoir : certaines formations professionnalisantes sont disponibles dans le cadre d’une réorientation professionnelle.

Un orfèvre est un travailleur qui réunit des qualités telles que la créativité, la patience, la minutie, le souci du détail. En outre, sa vue se doit d’être excellente.

Quelles sont les débouchés possibles ?

Le métier d’orfèvre est un métier ultraspécialisé. Ainsi, les débouchés sont assez restreints. On peut toutefois affirmer qu’il est plutôt aisé de trouver un emploi dans ce secteur, car les artisans orfèvres sont rares, mais la demande est toujours forte. Après quelques années d’expérience, il est possible de devenir restaurateur d’objets anciens de grande valeur, dans les musées. Autrement, vous pouvez ouvrir votre propre entreprise et vous mettre à votre compte. Dans ce cas, vous serez chargé de trouver vos propres clients, de gérer vos plannings et votre comptabilité.

Quelles sont les débouchés possibles ? 
Source : shutterstock.com

Quel est le salaire d’un orfèvre ?

Le métier d’orfèvre est plutôt bien rémunéré. En moyenne, un orfèvre perçoit 1850 € net par mois. En ce qui concerne les débutants, le salaire est de 1500 € bruts mensuels, soit environ 1200 € nets. Il s’agit donc du SMIC. Ces estimations de salaires sont dédiées aux travailleurs salariés.

Un artisan qui se lance en tant qu’entrepreneur individuel peut se tirer un meilleur salaire, même une fois les charges déduites. La principale difficulté reste l’acquisition d’un atelier pour travailler. En outre, il faudra trouver une clientèle. Le salaire est donc variable et dans la plupart des cas, l’entrepreneur ne compte pas ses heures (prospection, relation client, gestion, comptabilité, etc). On estime qu’un orfèvre indépendant qui a une clientèle fixe et régulière peut gagner jusqu’à 4000 € par mois.