Formation pour devenir assistant de service social : que faut-il savoir ?

Vie étudianteÉtudesFormation pour devenir assistant de service social : que faut-il savoir ?

Le travail de l’assistant de service social consiste à soutenir les groupes, les familles ou les individus en difficulté. Le principal objectif est de favoriser l’insertion sociale ou professionnelle des personnes accompagnées. Différentes actions et préventions seront nécessaires pour mener à bien cette mission. Les interventions permettront à terme d’améliorer les conditions de vie et l’autonomie des populations fragiles. 

C’est quoi un Diplôme d’État ?

Une formation d’assistant de service social délivre au moins un DEASS (Diplôme d’État d’assistant de service social). En effet, il s’agit du minimum obligatoire pour accéder aux métiers du social. Ce diplôme d’État requiert par ailleurs un agrément du ministère chargé des affaires sociales. Il se prépare ainsi dans des établissements spécialisés et reconnus par les pouvoirs publics.

En général, la formation assistant de service social dure 3 ans pour les bacheliers. Elle permet ensuite d’obtenir un diplôme national de niveau licence. Les conditions d’accès peuvent toutefois varier en fonction de l’école et du métier envisagé. Il est par exemple possible d’associer ce cursus au BUT CS (carrières sociales). À la fin du programme, vous serez sanctionné d’une double certification DEASS-BUT. 

- Advertisement -

Dans tous les cas, le diplôme d’État est incontournable dans le domaine. Il permet de former des travailleurs sociaux aptes à aider efficacement les plus démunis. Ces professionnels doivent notamment être capables de gérer des problèmes liés :

  • Au logement ;
  • Au travail ;
  • À la scolarité des enfants ;
  • Aux maladies chroniques ;
  • Aux violences familiales ;
  • Aux dépendances. 

Dans le cadre de ses missions, l’assistant social offre un accompagnement moral, juridique et administratif aux familles. Il facilite également les relations avec les organismes publics comme la CAF, les centres d’accueil, Pôle emploi, etc.

C’est quoi un Diplôme d’État ?
Source : shutterstock.com

Comment se passe la formation d’assistant de service social ?

La formation d’assistant de service social est ouverte aux nouveaux bacheliers, aux salariés et aux demandeurs d’emploi. Elle est aussi accessible à toute personne souhaitant reprendre ses études en vue d’une reconversion professionnelle. Les candidats doivent seulement disposer d’un Baccalauréat ou équivalent délivré par l’État. L’admission se fera ensuite via Parcoursup sur sélection de dossiers, suivie d’un entretien. 

Agent de terrain, l’assistant social devra informer les populations accompagnées de leurs droits et proposer son aide pour les formalités administratives. Son travail s’inscrit par ailleurs sur la durée et nécessite l’adhésion des principaux concernés. Il est donc important de maîtriser la dimension pédagogique de la démarche. Ainsi, le diplôme existe la validation de plusieurs domaines de compétences (DC), à savoir :

  • Intervention professionnelle en travail social ;
  • Analyse des questions sociales de l’intervention professionnelle en travail social ;
  • Communication professionnelle en travail social ;
  • Dynamiques interinstitutionnelles, partenariats et réseau. 

Ces DC permettent d’aborder des questions essentielles pour les métiers du social comme l’éthique ou le positionnement professionnel. Les élèves doivent également connaître les principes du droit et des politiques publiques pour gagner en efficacité. Pour obtenir le DEASS, il faudra valider 180 crédits ECTS au terme du cursus. 

Comment se passe la formation d’assistant de service social ?
Source : shutterstock.com

Quels sont les débouchés possibles ?

Après une formation d’assistant de service social, les diplômés se tournent le plus souvent vers les conseils généraux. Ces entités concentrent plus de la moitié des professionnels qualifiés dans le domaine. Elles permettent ensuite d’évoluer vers des postes à responsabilité dans les collectivités territoriales. Un assistant social peut aussi travailler auprès :

  • Des municipalités ;
  • Des écoles ;
  • Des hôpitaux ;
  • Des entreprises ;
  • Des établissements pénitentiaires ;
  • Des antennes locales de la sécurité sociale ;
  • Des caisses d’allocations familiales ;
  • Des associations œuvrant dans le sanitaire et le social.

Les débouchés possibles dépendent surtout de vos qualifications et de votre niveau de spécialisation. Les besoins tendent par ailleurs à évoluer avec le vieillissement et la paupérisation de la population. De plus, les emplois varient sensiblement avec le temps et la modification des systèmes d’aides publiques.

Concrètement, il est possible d’opter d’emblée pour un diplôme de médiateur familial. Vous pourrez aussi encadrer des actions sociales en acquérant de l’expérience et des diplômes supplémentaires (CAFDES, CAFERUIS, DEIS, etc.). Ce profil permet d’accéder aux fonctions de directeur de services sociaux ou d’établissements sanitaires et sociaux.