Faire un test d’anglais afin de connaître son niveau : pourquoi et comment ?

Vie étudianteÉtudesFaire un test d'anglais afin de connaître son niveau : pourquoi et...

La maîtrise d’une langue repose sur la capitalisation et l’utilisation de connaissances de toute une vie. Néanmoins, l’apprentissage peut s’effectuer à partir de tout âge et de tout niveau de départ. L’idée est de développer ses compétences linguistiques sur le long terme. Il convient ainsi de tester son niveau d’anglais actuel pour déterminer les lacunes à combler et les notions à approfondir. 

Pourquoi faire un test d’anglais ?

En général, la recherche d’emploi incite à faire un test d’anglais afin de connaître son niveau. Les connaissances linguistiques peuvent effectivement être décisives dans un CV. Cela dit, une évaluation approximative risque de pénaliser le postulant dès l’entretien, surtout s’il surestime ses capacités. Il est donc important d’effectuer un test d’anglais pour connaître exactement son niveau dans cette langue. 

Par ailleurs, de nombreux recruteurs demandent désormais aux candidats de justifier leurs compétences linguistiques. Ils peuvent notamment exiger un score minimum sur un examen précis ou un test conforme aux standards en la matière. Dans les deux cas, l’objectif est d’embaucher une personne immédiatement opérationnelle et capable d’utiliser l’anglais dans le cadre professionnel. 

- Advertisement -

Les scores d’anglais sont également déterminants pour les services d’admission des universités et des écoles supérieures. En fonction de l’établissement, ils peuvent être une obligation ou un atout pour les étudiants. Certains cursus requièrent même la maîtrise d’un niveau donné pour pouvoir suivre les cours. Enfin, les tests d’anglais sont incontournables pour les Français souhaitant travailler ou étudier à l’étranger

Pourquoi faire un test d’anglais ?
Source : shutterstock.com

Comment connaître son niveau d’anglais ?

Pour un étudiant ou un professionnel, il est indispensable de faire un test d’anglais afin de connaître son niveau. Cette démarche permet de cerner ses atouts et ses points faibles dans le domaine. Ensuite, la personne concernée pourra se tourner vers la formation correspondant à ses acquis et à ses objectifs. L’évaluation aide aussi à réussir des tests mondialement reconnus (CECR, TOEFL, TOEIC, IELTS, EFSET, ACTFL…). 

Il existe actuellement divers standards pour mesurer les compétences d’un locuteur en anglais. En Europe, les tests se basent souvent sur le CECRL (cadre européen de référence pour les langues). Cette échelle classe la maîtrise de la langue, par ordre croissant, du niveau A1 à C2. Dans les détails, le locuteur de niveau :

  • Découverte (A1) est capable d’échanger de manière simple avec des énoncés faciles et des expressions du quotidien ;
  • Usuel ou élémentaire (A2) peut communiquer des informations de base sur son environnement et ses besoins concrets ;
  • Indépendant (B1) sait raconter une expérience, décrire un but ou exposer une idée ;
  • Indépendant avancé (B2) arrive à communiquer spontanément et clairement avec un interlocuteur natif ;
  • Autonome (C1) parvient à utiliser efficacement la langue dans la vie sociale, académique et professionnelle ;
  • Expérimenté (C2) maîtrise la communication dans tout contexte et distingue les nuances en traitant des sujets complexes.

Cette classification aide également à fixer des objectifs précis et mesurables lors de l’apprentissage de la langue. 

Comment connaître son niveau d’anglais ?
Source : shutterstock.com

Comment se préparer à ce test ?

Aujourd’hui, il est facile de faire un test d’anglais afin de connaître son niveau. L’évaluation peut être réalisée partiellement ou entièrement en ligne. Cependant, les examens standardisés s’effectuent généralement en présentiel dans divers centres agréés par les certificateurs. Les candidats ont, dans ce cas, besoin de se préparer avant de passer les épreuves, en suivant une formation adaptée au niveau visé. 

En revanche, aucune préparation spécifique n’est nécessaire pour faire le point sur ses connaissances en anglais. Il suffit de bien se concentrer et d’écouter ou de lire attentivement les questions posées. Une telle initiative est souvent encouragée avant de choisir un programme d’apprentissage en particulier. De plus, l’évaluation permet d’élaborer un plan de formation sur mesure auprès d’un centre spécialisé. 

Grâce au test initial, les formateurs peuvent identifier les lacunes de l’apprenant et ajuster l’enseignement en fonction de ses objectifs. Les débutants ont, de leur côté, la possibilité d’acquérir des bases solides en anglais et d’organiser la formation selon leur rythme. En somme, le test d’anglais est utile pour les personnes concernées, les formateurs souhaités et les établissements scolaires ou professionnels envisagés.