Devenir opticien : quelle formation suivre ?

Vie étudianteÉtudesDevenir opticien : quelle formation suivre ?

La France recense actuellement plus de 10 000 opticiens et autant de boutiques spécialisées. Ces professionnels sont les seuls autorisés à fournir des lunettes et des lentilles correctrices aux personnes souffrant de problèmes de vue. Ils conseillent les patients dans le choix de leur équipement optique au quotidien. Ce métier permet ainsi de compléter le parcours de soin entamé chez l’ophtalmologiste.

Quelles sont les études pour devenir opticien ?

Il existe actuellement un baccalauréat professionnel optique lunetterie. Vous pourrez devenir opticien au bout de trois ans d’études. Toutefois, ce diplôme ne suffira pas, si vous envisagez de travailler à votre compte. Vous devriez dans ce cas suivre une Formation Opticien après le bac. En effet, le BTS opticien-lunetier est le minimum exigé pour exercer ce métier en indépendant. Cette formation vous permettra, entre autres, de conseiller les clients, d’aménager votre point de vente, de manager une équipe, etc.

Ce cursus est sanctionné d’un Bac+2 en optique lunetterie. Vous pouvez par ailleurs suivre cette formation en alternance ou après une prépa optique. Cependant, vous devrez passer une sélection de dossiers et un entretien de motivation pour intégrer le programme. Les étudiants ont le plus souvent un Bac STL, S ou STI2D. Néanmoins, les candidats d’autres filières peuvent être acceptés, s’ils font preuve de motivation. 

- Advertisement -

Lors de cette formation, plusieurs enseignements techniques seront abordés tels que l’optique géométrique et physique, l’analyse de la vision, la prise de mesure et l’adaptation des équipements en question, etc.

Quelles sont les études pour devenir opticien ?
Source : shutterstock.com

Est-ce un métier pour vous ?

Pour devenir opticien, vous devez avant tout disposer des qualifications requises. Ces diplômes sont néanmoins accessibles à tous les profils, à condition de présenter un bon dossier et de la motivation. Il est d’ailleurs envisageable de reprendre ses études et d’intégrer le BTS opticien en cas de reconversion professionnelle. Au-delà des diplômes, ce métier nécessite également certaines qualités personnelles. 

Vous devez, d’une part, être méticuleux et apprécier les travaux manuels. En effet, ce travail consiste essentiellement à manipuler des équipements fragiles et des outils de précision. Vous devrez aussi avoir la dextérité d’un chirurgien. Ainsi, vous éviterez les erreurs de manipulation sur les verres correcteurs ou les lentilles de contact des clients.

D’autre part, vous avez besoin de posséder un excellent sens du relationnel. Vous serez en effet en contact permanent avec les consommateurs dans le cadre de votre activité. Vous devrez donc être patient, attentif, pédagogue et force de conseils. De plus, vous êtes censé disposer d’un esprit entrepreneurial et commercial. Ces points sont cruciaux pour assurer la rentabilité de votre établissement. 

Enfin, le sens de l’esthétique est indispensable dans le métier d’opticien. Vous devez notamment développer des talents de visagistes pour mieux conseiller les clients. Cette qualité permet par ailleurs de vous démarquer à travers l’agencement de vos locaux. Il est également important de connaître les tendances en lunetterie. Vous réussirez ainsi à constituer un catalogue répondant aux attentes du public. 

Est-ce un métier pour vous ?
Source : shutterstock.com

Quel est le salaire d’un opticien ?

Vous pourrez débuter entre 1 300 et 1 700 euros mensuels, si vous décidez de devenir opticien. Il s’agit d’un salaire brut. Ce montant augmentera progressivement jusqu’à 2 500 ou 3 000 euros avec de l’expérience. À votre compte, vous pourrez gagner environ 5 000 euros par mois, soit 60 000 euros par an. Il faudra toutefois travailler votre communication et votre visibilité pour atteindre ces résultats. 

Après votre formation, vous ne devriez pas avoir de difficultés particulières à trouver un emploi au sein d’un point de vente spécialisé. Il en existe plus de 11 000 sur tout le territoire. Vous pouvez aussi ouvrir votre propre établissement, si vous disposez des qualifications et des fonds nécessaires. Ce projet entrepreneurial est prometteur à cause du potentiel du marché à l’échelle nationale

Aujourd’hui, près de la moitié des Français ont des problèmes de vue. La situation a par ailleurs tendance à s’aggraver en raison du vieillissement de la population. De ce fait, ce secteur est porteur pour les entrepreneurs ambitieux. Vous devrez cependant faire un bon business plan, si vous souhaitez vous lancer en indépendant. 

Les grandes chaînes représentent en effet 70 % du chiffre d’affaires dans le secteur. De plus, elles tendent à augmenter continuellement leur part de marché. Il est donc difficile de s’imposer sur ce marché, sans un plan d’affaires solide. Cela dit, vous pouvez également devenir un franchisé pour éviter d’entrer en concurrence avec ces enseignes.