Un déménagement classique est déjà source de préoccupations. Quand celui-ci est motivé par une rentrée universitaire, un départ dans une école étrangère ou un stage d’études, le déménagement étudiant peut vite sembler insurmontable. Les clés de la réussite sont l’organisation et l’anticipation. Alors voici quelques conseils pour bien réussir votre déménagement étudiant.

Nos astuces pour un déménagement étudiant réussi

S’occuper de ses meubles

Déménager dans votre nouveau logement étudiant ne veut pas dire que vous pourrez emmener avec vous tout ce que vous voulez. Peut-être que vous allez intégrer un foyer, une chambre, un studio ou un petit appartement… Vous devrez donc emporter le strict minimum. Pensez d’abord à vous occuper de vos meubles :

  • louez un véhicule utilitaire, un petit camion ou un fourgon auprès d’enseignes commerciales, d’un particulier ou d’un proche ;
  • optez pour une location de garde-meuble ou un box pour entreposer tout ce que vous ne pourrez pas emmener. Ce genre de box propose une certaine flexibilité de temps. Cela permet donc aux étudiants de les utiliser pour une période plus ou moins longue, en fonction de leurs besoins. La taille des box peut également varier en fonction de la quantité d’affaires à stocker. Ce genre de location est totalement sûre. Pas de risque de se faire piquer ses meubles ;
  • privilégiez un déménagement ou un voyage groupé : un seul grand camion est loué pour transporter les meubles de plusieurs individus, divisant ainsi le coût de la location (notamment sur les longs trajets) et évitant de nombreux allers-retours (impact écologique).
Nos astuces pour un déménagement étudiant réussi
Source : shutterstock.com

Effectuer toutes les démarches administratives

Avant de quitter votre lieu de résidence actuelle pour investir votre nouveau logement, effectuez toutes les démarches administratives engendrées par un déménagement :

  • demandez à votre mairie une autorisation de stationnement le jour de votre déménagement (chargement et déchargement) afin de stationner votre utilitaire au plus près de votre logement ;
  • souscrivez vos différents contrats auprès des fournisseurs les plus compétitifs : électricité, internet, eau… ;
  • souscrivez également une assurance habitation ;
  • inscrivez-vous à l’assurance maladie (via Ameli) pour vous affilier à une sécurité sociale étudiante comme la LMDE, ainsi qu’une mutuelle si vous le souhaitez, et choisissez un médecin traitant ;
  • faites une demande d’éligibilité auprès de la CAF pour tenter de profiter des aides au logement (non cumulables) versées sous forme d’allocation (ALS, ALF, APL).

Demander de l’aide à des amis

S’occuper seul d’un déménagement se révèle rapidement exténuant, tant physiquement que mentalement. N’hésitez pas à demander de l’aide à vos amis et à votre famille pour qu’ils vous aident dans votre démarche :

  • réunissez un maximum de cartons, de rouleaux d’adhésifs, de paires de ciseaux, de papier journal, de bâches et couvertures de protection afin de protéger vos meubles, vos appareils, vos bibelots et votre vaisselle notamment lors du voyage ;
  • contactez-les en avance, répartissez-les sur plusieurs demi-journées si nécessaires et réalisez un calendrier ou un mémo à partager entre vous pour rester organisé et efficace ;
  • prévoyez de quoi les hydrater et les rassasier ;
  • n’hésitez pas à demander conseils et à laisser faire les personnes les plus expérimentées dans le démontage et le transport de meubles.
Demander de l'aide à des amis
Source : shutterstock.com

Faire l’état des lieux

L’état des lieux s’effectue à l’entrée puis à la sortie d’un logement, entre le locataire et le propriétaire généralement. Étape parfois longue et fastidieuse, elle est cependant indispensable pour éviter tout litige pouvant engager votre caution. Un inventaire et un descriptif précis sont édités en spécifiant : 

  • l’ameublement, l’équipement et l’état d’usure de tous les éléments dans chacune des pièces (murs, plafonds, sols, chauffage, etc.) ;
  • le relevé des compteurs (électricité, eau et gaz) ;
  • le nombre de clés disponibles ;
  • la partie administrative : date (entrée et sortie), adresse du logement et du propriétaire, dénomination et signature des 2 parties, durée maximale du bail.

Lors de votre sortie du logement étudiant, vous devrez rendre celui-ci comme vous l’avez trouvé en rebouchant les trous dans les murs notamment. Vous bénéficiez d’un préavis d’un mois seulement pour résilier votre bail étudiant, celui-ci n’est d’ailleurs établi que pour une durée de 9 mois (période scolaire).

Vous avez désormais toutes les clés en main pour réussir votre déménagement étudiant et vous lancer dans vos études avec sérénité !