Conseils et informations utiles pour étudier en Égypte

Vie étudianteÉtudesConseils et informations utiles pour étudier en Égypte

L’Égypte est une destination célèbre pour sa richesse culturelle et historique. Aujourd’hui en plein essor, ce pays entre modernité et tradition joue un rôle majeur au Moyen-Orient et en Afrique.

Partir étudier en Égypte peut être une opportunité rêvée pour les étudiants étrangers à la recherche d’une expérience unique qui constituera un atout indéniable pour leurs projets professionnels futurs.

Envie de tenter l’aventure de l’autre côté de la Méditerranée ? Demandez votre visa pour l’Égypte, préparez votre dossier d’inscription et lisez attentivement notre guide pratique pour réussir vos études à l’étranger.

Pourquoi choisir de faire ses études en Égypte ?

- Advertisement -

Étudier en Égypte, c’est faire le choix d’évoluer dans un environnement multiculturel, enrichissant et privilégié. Les étudiants étrangers se trouvent alors en immersion totale dans la culture orientale dans un pays en pleine croissance.

La majorité des formations sont dispensées en arabe, ce qui permet de se familiariser avec la langue et de développer des compétences linguistiques fortement recherchées sur le marché de l’emploi. Les universités proposent des cours de qualification en arabe pour les étudiants qui ne maîtrisent pas encore la langue.

La coopération franco-égyptienne est importante, il est donc également possible de suivre une partie de l’enseignement en français et d’obtenir un diplôme reconnu à la fois par l’Égypte et la France.

Enfin, le coût de la vie est moins élevé qu’en France, ce qui représente un avantage indéniable pour les étudiants.

Conditions d’admission et procédure d’inscription

L’enseignement supérieur en Égypte est très sélectif, en particulier dans les universités prestigieuses proposant des filières prisées comme les sciences politiques, le droit, l’ingénierie, l’économie et la médecine. La sélection se fait sur la base des résultats obtenus lors des années précédentes.

La langue principale de l’enseignement étant l’arabe, les étudiants étrangers qui souhaitent étudier en Égypte doivent donc généralement avoir un certificat d’aptitude linguistique montrant un niveau suffisant pour intégrer l’établissement de leur choix.

Pour être admis dans une université ou une institution égyptienne, les candidats étrangers doivent également passer un examen national. Toutefois, certaines facultés peuvent proposer une formation où l’inscription est uniquement acceptée contre paiement.

Frais de scolarité en Égypte

Les frais de scolarité varient en fonction de l’établissement et de la filière choisis par l’étudiant. Toutefois, la norme veut qu’ils soient plus élevés pour les étudiants étrangers, soit en moyenne 8000 livres égyptiennes (415 euros) par an.

Veuillez noter que cette moyenne correspond au secteur public et que les frais de scolarité dans les universités et écoles égyptiennes privées sont considérablement plus élevés, se situant entre 3000 et 6000 euros pour une année d’études.

Si vous avez besoin d’une aide financière, vous pouvez notamment vous renseigner sur les bourses nationales et régionales en France destinées aux étudiants qui souhaitent étudier à l’étranger.

Filières francophones dans les universités égyptiennes

Il est possible d’étudier totalement ou partiellement en français dans les universités suivantes : Université d’Alexandrie, Université du Caire, Université d’Aïn-Shams ainsi que l’Université française d’Égypte.

Les cursus francophones en Égypte couvrent une grande variété de domaines, dont la santé, l’économie, les langues, le droit et les sciences politiques et l’ingénierie. Au terme des études, les étudiants obtiennent généralement un double diplôme.

Il est également possible de suivre un enseignement en anglais dans plusieurs établissements, dont l’Université française d’Égypte, l’Université américaine au Caire et l’Université britannique en Égypte.

Comment obtenir un diplôme reconnu en France ?

Les universités proposant une formation en français présentées ci-dessus permettent aux étudiants d’obtenir le double diplôme, reconnu en France.

L’Université française d’Égypte (UFE), créée en 2002, est l’un des établissements les plus convoités. En raison de ses nombreux partenariats avec 7 universités françaises, elle délivre des doubles diplômes français-égyptien automatiquement reconnus.

En ce qui concerne les autres universités égyptiennes, les accords de reconnaissance mutuelle entre les deux pays permettent de faciliter les demandes d’équivalence. Le réseau ENIC-NARIC peut certifier la valeur d’un diplôme délivré à l’étranger par rapport au système français.

Dans ce cas, la reconnaissance ou l’équivalence n’est pas automatique et il est essentiel d’entamer les démarches requises pour que le diplôme soit reconnu en France.

Faire un échange linguistique en Égypte

Si vous souhaitez améliorer votre maîtrise de l’arabe sans pour autant poursuivre vos études en Égypte, il est tout à fait possible de faire un séjour linguistique court dans le pays.

L’Institut français d’Égypte dispose notamment d’un Département d’Enseignement de l’Arabe Contemporain (DEAC) qui permet aux étudiants de tous les niveaux de développer leurs compétences en arabe.

Les séjours linguistiques étant de plus en plus populaires, il existe désormais d’autres options plus ludiques pour apprendre la langue. Les participants peuvent rejoindre un programme qui leur permet de combiner cours et activités touristiques en Égypte. La ville du Caire compte à elle-seule une trentaine de centres offrant ce type de programme.