Le compte professionnel pour un jeune entrepreneur : les erreurs à ne pas commettre

FinanceLe compte professionnel pour un jeune entrepreneur : les erreurs à ne...

Un jeune entrepreneur sera nécessairement amené à choisir un interlocuteur pour domicilier son compte professionnel. Cette initiative permettra notamment d’éviter de confondre vos avoirs personnels et professionnels. Dans le cadre de cette démarche, il faudra toutefois choisir entre une multitude d’offres et de contrats. Vous devrez donc rester vigilant pour ne pas commettre les erreurs récurrentes en la matière. 

Pourquoi ouvrir un compte professionnel quand on est jeune entrepreneur ?

Il est important d’ouvrir un compte professionnel pour un jeune entrepreneur. Cette démarche sert à distinguer votre patrimoine personnel et professionnel. Ainsi, votre quotidien ne sera pas menacé en cas de problème lié à votre entreprise. La faillite constitue le pire des scénarios dans le domaine. Cela dit, cette éventualité est non négligeable pour un jeune entrepreneur. Vous devez donc vous préserver de ce souci commun aux débutants en entrepreneuriat. 

De nombreux jeunes entrepreneurs ne prennent pas la peine de créer un compte pour leur activité professionnelle. Pourtant, cette procédure permet aussi de simplifier la comptabilité de votre entreprise. Vous pourrez effectivement améliorer la visibilité sur la santé financière de votre activité. Pour faciliter davantage l’opération, il est préférable d’ouvrir un compte professionnel chez une banque adaptée comme Blank

Avec cette solution, vous pourrez rapidement suivre les ressources destinées à votre entreprise. En effet, les fonds de départ prévus sont rarement suffisants. Vous aurez donc tendance à injecter continuellement votre capital personnel. Toutefois, vous ne pourrez pas documenter et comptabiliser ces contributions au capital sur un compte unique (personnel et professionnel). Vous serez logiquement inéligibles aux aides visant à amortir les investissements des sociétés et des entrepreneurs individuels.  

- Advertisement -

Enfin, l’Administration fiscale surveille de très près la confusion entre compte pro et personnel. Cette situation est en effet propice aux fraudes. Sans compte dédié, vous êtes donc plus exposé aux redressements fiscaux et aux soucis judiciaires associés. Le compte professionnel pour un jeune entrepreneur permet en somme d’éviter des problèmes opérationnels, organisationnels et administratifs. Il ne s’agit pas uniquement de différencier vos fonds personnels et professionnels. Vous réussissez en même temps à clarifier la comptabilité et la fiscalité de ces capitaux. 

Pourquoi ouvrir un compte professionnel quand on est jeune entrepreneur ?
Source : shutterstock.com

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

Vous n’aurez aucune difficulté particulière à devenir jeune entrepreneur. Il sera, en revanche, plus compliqué de réussir dans votre secteur d’activité. En effet, votre succès dépendra foncièrement de votre professionnalisme et de votre capacité d’anticipation. La discipline est aussi un élément décisif dans le monde de l’entrepreneuriat. Les dépenses de prestige sont, par exemple, tentantes après une première réalisation. 

Ce type d’erreur rend particulièrement important l’usage d’un compte professionnel pour un jeune entrepreneur. De cette manière, vous réussirez à suivre facilement les entrées et les sorties. Vous pourrez donc identifier au préalable les dépenses futiles (bureaux prestigieux, mobilier de luxe, outillage cher…). Vous avez même la possibilité d’éviter les décisions impulsives en prévoyant plusieurs signatures pour toute transaction. 

D’autre part, de nombreux jeunes entrepreneurs ne tiennent pas compte du budget prévisionnel dans leurs choix d’ordre financier. Ils se retrouvent ensuite à verser des mensualités sur un prêt qui ne correspond ni à leur besoin ni à leur capacité de remboursement. Cette situation est surtout problématique en cas de surestimation. Vous disposerez ainsi de ressources dépassant vos besoins à moyen terme. Dans ce cas, les tentations de surconsommation sont inévitables. 

Au-delà de la partie obligatoire, la comptabilité est bien souvent négligée par les jeunes entrepreneurs. Des documents comptables précis permettent pourtant d’éviter les imprudences individuelles et les démêlées avec l’administration. Ils indiquent la santé financière de l’entreprise ainsi que les financements existants et nécessaires. Vous pourrez ainsi prendre des décisions pertinentes pour trouver des investisseurs et pérenniser votre activité. 

Avec un compte dédié, vous améliorerez la lisibilité et la traçabilité des transactions financières. Il est également conseillé d’utiliser des logiciels spécialisés pour faciliter le suivi de ces opérations. Ces outils permettront de surveiller l’état de vos finances professionnelles. Certains programmes peuvent aussi vous aider à effectuer des projections financières sur le moyen et le long terme. Au final, vous arriverez à mieux gérer votre budget actuel et prévisionnel.