Comment trouver un logement étudiant ?

LogementComment trouver un logement étudiant ?

À chaque rentrée universitaire, environ 1,5 million d’étudiants ont des difficultés à se loger en France. La recherche de logement est généralement compliquée à cause du manque d’hébergements CROUS et des tensions sur le parc privé. Or, les étudiants sont connus pour leurs budgets serrés et leur disponibilité limitée. Heureusement, ils peuvent recourir à une plateforme spécialisée dans les offres de logement étudiant

Trouver un logement étudiant : par quels moyens ?

Pour trouver un logement étudiant, l’interlocuteur privilégié est traditionnellement le Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires). Ce service public est cependant dépassé par l’écart grandissant entre le nombre de demandes et de cités gérées. Néanmoins, les candidats à l’hébergement peuvent désormais faciliter la recherche en consultant un site d’annonces dédié aux logements pour étudiants.

Le Crous offre aussi une plateforme de mise en relation entre étudiants et bailleurs particuliers. Baptisé Lokaviz, le site a toutefois tendance à hériter des problèmes de visibilité et d’accessibilité des services publics. De plus, les loyers sont fixés par les bailleurs. Les futurs locataires risquent donc d’être surpris, s’ils s’attendent aux prix des cités universitaires. Outre ces options, les étudiants peuvent solliciter différentes associations étudiantes et envisager :

  • La Kolocation à projets solidaires ou KAPS (requiert une implication dans la vie du quartier et est peu répandue dans l’Hexagone) ;
  • Les foyers de jeunes travailleurs ou FJT (proposent des loyers abordables, mais sont souvent complets) ;
  • Les maisons étudiantes (affichent des prix accessibles, mais sont relativement rares) ;
  • La colocation intergénérationnelle (nécessite une certaine prédilection pour le calme et une bonne entente avec les personnes âgées) ;
  • L’hébergement en tant qu’étudiant au pair (exige beaucoup de patience et de l’organisation pour s’occuper des enfants) ;
  • Les résidences d’étudiants privées (fournissent diverses prestations, mais les loyers sont plus élevés par rapport aux logements Crous) ;
  • La location dans le parc privé (affiche des prix variables en fonction du bien et de l’emplacement). 
- Advertisement -

Dans tous les cas, il est important de garder en tête ses critères de base pour trouver un hébergement. Cette approche permet d’assurer le bon déroulement de l’année universitaire et de la vie étudiante en général. 

Trouver un logement étudiant : par quels moyens ?
Source : shutterstock.com

Quels sont les critères à avoir en tête ?

Les critères de recherche sont essentiels pour réussir à trouver un logement étudiant. En effet, des exigences trop élevées mènent inévitablement à des échecs répétés. L’étudiant ne doit pas, pour autant, négliger les éléments déterminants dans le secteur et les spécificités de son profil. De plus, il convient de définir au préalable ses priorités. Certains étudiants préfèrent par exemple :

  • Le rez-de-chaussée pour des questions d’accessibilité ;
  • Les studios au dernier étage pour être moins gêné par la circulation ;
  • Les colocations afin d’éviter la solitude ;
  • L’ambiance familiale de la colocation intergénérationnelle ou de l’étudiant au pair ;
  • L’environnement stimulant et suivant le rythme du calendrier universitaire dans les résidences étudiantes… 

En fixant ses priorités, il est plus facile de connaître les concessions envisageables et de trouver un logement. Les étudiants exigeants devront, en revanche, consacrer plus de temps à la recherche d’un toit. Indépendamment des profils, un hébergement se choisit selon l’emplacement et les services à proximité (transports, commerces, cafés, etc.). Il faudra également prêter attention au confort, aux équipements et à la sécurité de l’appartement. 

Dans quelles villes trouve-t-on facilement un logement étudiant ?

Selon les professionnels de l’immobilier, il est assez simple de trouver un logement étudiant à Agen, Clermont-Ferrand, Dijon et Pau. Ces villes sont caractérisées par un indice de tension faible, de l’ordre de 2/5. Autrement dit, l’offre est équilibrée avec la demande en matière d’hébergement étudiant. Les prix varient par ailleurs entre 264 euros pour une chambre Crous à Agen et 399 euros pour un studio à Dijon.

Dans quelles villes trouve-t-on facilement un logement étudiant ?
Source : shutterstock.com

Le plus souvent, les futurs locataires doivent prévoir des dépenses proches pour un studio et une place en résidence privée. L’écart peut légèrement varier en fonction de l’emplacement et des prestations associées. En tout cas, il est vivement conseillé d’analyser et de comparer toutes les options disponibles pour les étudiants. 

À l’inverse, il s’avère particulièrement compliqué de se loger à Paris, Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nice et Toulouse. L’indice de tension atteint les 5/5 sur ces marchés. Concrètement, l’offre est 50 % inférieure à la demande. Les étudiants auront donc de grandes difficultés à trouver un logement dans ces agglomérations. De plus, même les loyers du Crous peuvent atteindre les 398 euros, comme dans la capitale. 

Quel budget moyen pour se loger quand on est étudiant ?

Un étudiant doit prévoir dans les 300 euros pour se loger dans la plupart des villes françaises. En règle générale, les Crous proposent les loyers les plus bas du marché des logements étudiants. Il faudra toutefois faire preuve de patience pour obtenir une chambre dans les cités universitaires. Par ailleurs, des critères sociaux sont parfois pris en compte pour bénéficier d’un hébergement. 

D’autre part, la tension du marché immobilier est décisive pour les résidences et les appartements dans le privé. Un studio coûte, par exemple, 307 euros en moyenne à Agen, contre 852 euros à Paris. Dans les mêmes villes, l’étudiant devra débourser respectivement 323 euros et 872 euros pour une place en résidence privée. Il existe néanmoins des alternatives moins onéreuses ou gratuites, en échange de services (KAPS, colocation intergénérationnelle, étudiant au pair…).