En 2020, le chômage a concerné 10,5 % de la population active titulaire d’un diplôme de niveau bac + 2 ou plus et dont la formation initiale était achevée depuis 1 à 4 ans. Le diplôme ne constitue donc plus une garantie pour trouver du travail. Dans un tel contexte, comment décrocher un premier emploi lorsqu’on est jeune diplômé ?

Trouver un premier emploi : nos conseils

Avant de rentrer dans la vie active, il est essentiel de faire un bilan de ses forces et de ses faiblesses. En effet, il est nécessaire de connaître ses qualités pour les faire valoir auprès des entreprises qui recrutent. Il est aussi possible de s’en servir en tant que mots-clés sur des sites de recherche d’emploi.

L’identification de ses points forts s’impose d’autant plus si le jeune diplômé souhaite présenter une candidature spontanée. À noter qu’il n’est pas nécessaire d’attendre qu’une entreprise publie une offre d’emploi pour prétendre à un poste. La candidature spontanée est d’ailleurs un excellent moyen de démontrer sa motivation aux recruteurs. Certes, elle ne sera pas forcément retenue au moment de l’envoi. Cela dit, les employeurs conservent les meilleures candidatures spontanées en vue de les rappeler lorsque des opportunités se présenteront.

Par ailleurs, le jeune diplômé qui désire trouver un premier emploi doit rédiger un CV adapté à l’offre à laquelle il envisage de postuler. En effet, son expérience professionnelle (stages, bénévolat, etc.) n’aura pas la même valeur en fonction du job visé. Sachant que les recruteurs ne prennent que 30 secondes pour lire un curriculum vitae, il est crucial d’envoyer un document en adéquation avec le poste proposé. Dans le même ordre d’idées, il est indispensable d’adresser une lettre de motivation personnalisée. De cette manière, le candidat prouvera au recruteur qu’il a cerné ses besoins ainsi que les enjeux du poste à pourvoir.

En outre, il est nécessaire de se renseigner sur le marché du travail pour connaître les actualités, les salaires moyens, les offres d’emploi disponibles, etc. Pour ce faire, il s’avère judicieux de recourir à IMT (Informations sur le marché du travail). Les données obtenues grâce à cet outil créé par Pôle emploi permettront aux candidats de préparer leur entretien d’embauche.

Sur le site Youzful, de nombreux autres conseils relatifs à l’emploi des jeunes sont prodigués. N’hésitez pas à le consulter !

Trouver un premier emploi : nos conseils
Source : shutterstock.com

Quand postuler pour un premier emploi ?

Il ne faut pas attendre d’être diplômé pour trouver un premier emploi. L’idéal est d’entamer la recherche au cours de la dernière année d’études. Montrer à un potentiel futur employeur son impatience à se lancer dans la vie professionnelle peut en effet augmenter les chances d’être embauché.

En revanche, ne commencer à chercher du travail qu’après l’obtention du diplôme peut être mal perçu par les recruteurs. Ceux-ci sont notamment susceptibles de croire que le candidat postule à un emploi seulement parce qu’il y est désormais contraint.

Les erreurs à ne pas commettre

Les jeunes diplômés font souvent l’erreur d’envoyer leur CV partout. Ils pensent augmenter leurs chances de trouver un premier emploi en multipliant les candidatures. Au final, ils risquent de décrocher un poste non qualifié. Pour obtenir un emploi en phase avec ses aspirations et ses compétences, il est indispensable de choisir minutieusement les offres d’emploi auxquelles postuler.

Les erreurs à ne pas commettre
Source : shutterstock.com

La situation inverse existe également. De nombreux jeunes diplômés se limitent dans leur recherche d’un premier job, ce qui est aussi une erreur. Concrètement, ils ne présentent leur candidature que pour les postes qui correspondent exactement à leur diplôme et à leurs compétences. Par exemple, les diplômés en psychologie peuvent postuler uniquement pour un emploi de psychologue. Pourtant, l’enseignement et la recherche sont d’autres secteurs d’activité envisageables.

D’autre part, il faut éviter de ne pas s’informer sur l’entreprise qui recrute. Des questions sur celle-ci pourraient en effet être posées durant l’entretien d’embauche. Le recruteur remettra forcément en doute le sérieux du postulant qui n’est pas parvenu à y répondre. Avant d’envoyer son dossier de candidature, il est donc impératif de se renseigner sur l’histoire de l’entreprise proposant le poste visé, ses missions, ses concurrents, etc. Les données collectées peuvent d’ailleurs être insérées dans la lettre de motivation pour la rendre plus convaincante.

Une autre erreur à ne pas commettre est de ne pas avoir un profil sur les réseaux sociaux professionnels. S’assurer une présence en ligne permet de se construire un réseau professionnel et de l’élargir. Les jeunes diplômés ont particulièrement intérêt à s’inscrire sur LinkedIn, car environ 92 % des recruteurs utilisent cette plateforme.