Comment se passe le financement jeune entrepreneur ?

BusinessComment se passe le financement jeune entrepreneur ?

En fonction du type d’entreprise que vous souhaitez ouvrir, vous aurez besoin d’un capital de départ. Lorsqu’on est jeune entrepreneur, il n’est pas toujours évident de trouver des aides ou des financements. Il existe diverses solutions pour lancer votre entreprise dans les meilleures conditions financières possibles.

À quel financement jeune entrepreneur avez-vous droit ?

En tant que jeune créateur ou repreneur d’entreprise, vous pouvez devenir bénéficiaire de certaines aides financières qui ont été mises en place :

  • Le dispositif ACRE : l’Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprises est destinée aux entrepreneurs de moins de 26 ou de moins de 30 ans s’ils sont reconnus handicapés. Elle permet de bénéficier d’une exonération partielle ou totale de certaines charges sociales. C’est donc parfait pour débuter, car les auto-entrepreneurs sont prélevés à hauteur de 22 % sur leur chiffre d’affaires pour les activités libérales et à 12,80 % pour la vente de marchandise. Si on ajoute les charges fiscales, on monte jusqu’à 24,20 % pour les activités libérales et 13,80 % pour la vente de marchandise. L’exonération des charges sociales permet de bien commencer et de renforcer sa trésorerie.
  • Je Deviens Entrepreneur (anciennement Créa Jeunes) : il s’agit d’un programme d’accompagnement gratuit proposé par l’Adie (association pour le micro-crédit). Initialement réservés aux jeunes entrepreneurs qui ont entre 18 et 32 ans, ce dispositif est désormais ouvert à tous les micro-entrepreneurs. Les jeunes entrepreneurs peuvent assister à des ateliers collectifs durant 4 à 6 semaines et bénéficier micro-crédit et d’un prêt d’honneur à taux 0.
  • Cap’Jeunes : ce dispositif permet de financer les jeunes créateurs d’entreprise de moins de 26 ans, en situation de précarité. L’aide financière s’élève à 2000 euros pour le démarrage et le jeune entrepreneur bénéficie en plus d’un accompagnement renforcé.
À quel financement jeune entrepreneur avez-vous droit ?
Source : shutterstock.com

Comment trouver des financements ?

Pour trouver divers financements, vous devez vous renseigner sur les aides jeunes entrepreneurs, mais aussi toutes les autres possibilités de financement comme les prêts bancaires, les investisseurs, etc.

- Advertisement -

En ce qui concerne les aides, vous devez effectuer une demande auprès de l’organisme concerné. Pour le dispositif ACRE, si vous être micro-entrepreneur, vous devrez adresser un formulaire de demande spécifique à l’URSSAF dès la création de votre entreprise et 45 jours au plus tard après l’ouverture de celle-ci. L’aide Cap’Jeune est attribuée par France Active et pour en bénéficier, il est nécessaire d’envoyer une demande à l’une des associations territoriales. Enfin, pour s’inscrire au dispositif Je Deviens Entrepreneur, il faut contacter l’agence Adie la plus proche de votre lieu d’exercice. Il y a des formations toute l’année dans une dizaine de communes comme Avignon, Bordeaux, Lyon, Marseille, Paris, Toulouse, etc.

Obtenir une aide jeune entrepreneur permet de lancer son activité en toute confiance. Néanmoins, ce n’est pas toujours suffisant pour commencer à exercer. Il existe d’autres moyens pour financer ses projets.

Comment trouver des financements ?
Source : shutterstock.com

Comment financer son projet autrement ?

Devenir jeune entrepreneur est l’objectif de nombreux actifs. Il faut savoir sauter le pas et pour cela, il est évident que le plan financier est une priorité. Les aides d’État et des associations ne sont parfois pas suffisantes et il faut trouver plusieurs sources de financement.

  • Le crédit : la solution la plus évidente pour financer son entreprise reste le prêt jeune entrepreneur. Certains organismes bancaires se sont spécialisés dans cette niche face à l’augmentation du nombre de micro-entreprises (Crédit Mutuel, Crédit Agricole, BNP Paribas…). Trouver une banque jeune entrepreneur est fondamental pour les créateurs d’entreprises car généralement, convaincre son conseiller bancaire pour faire un prêt (avantageux si possible) lors d’un lancement de projet est une mission périlleuse.
  • Les fonds propres : certains jeunes entrepreneurs ont pu mettre de l’argent de côté pour créer un capital, mais cette situation est plutôt rare compte tenu de l’âge des porteurs de projet.
  • Les concours : il existe des dizaines de concours jeunes entrepreneurs en France grâce auxquels on peut gagner une subvention et/ou un accompagnement personnalisé (Prix Moovjee, Prix PEPITE, Concours Petit Poucet, etc).
  • Le financement participatif (crowdfunding) : c’est un système de financement très populaire qui a gagné en notoriété avec le développement des startups. Dans ce cas, ce sont des particuliers ou des entreprises qui investissent dans votre projet. Il s’agit soit de dons, soit de participation avec un retour (dividendes).
  • La collecte de fonds auprès de l’entourage : cette alternative, peu connue, permet de récolter jusqu’à 31 865 euros.
  • Les business angels : les startups à fort potentiel de croissance peuvent attirer les business angels qui peuvent investir jusqu’à 700 000 euros et qui conseillent les jeunes entrepreneurs grâce à leur expérience et leur expertise.