Le stress fait partie intégrante de la vie d’un étudiant : que ce soit au niveau des études, des résultats, des examens ou des activités extrascolaires, les étudiants sont soumis à une forme de pression constante qui les pousse à la performance et à la réussite. Il n’est pas toujours facile de gérer ce stress, d’autant plus lorsqu’il est généré par la famille ou l’entourage. Voici donc quelques conseils pour mieux gérer le stress en tant qu’étudiant.  

Le stress, un véritable problème chez les étudiants  

Selon un sondage réalisé par HEYME en 2020, 9 étudiants sur 10 disent ressentir du stress régulièrement, voire au quotidien. Ce stress est causé par de nombreux facteurs, allant de l’orientation et des études en elles-mêmes aux problèmes affectifs en passant par les problèmes financiers. Il est vrai que la période d’étudiant n’est pas toujours la plus facile : c’est un moment de maturité, qui met plusieurs années à se mettre en place. Il est difficile de voir le bout du tunnel et de s’imaginer une autre vie que les études. Les concours, les examens et les devoirs à la maison sont les seules choses que connaissent les étudiants, avec, parfois, un job à temps partiel pour couvrir les dépenses essentielles.  

Ce stress n’est pas près de partir : depuis quelques années, le niveau de compétitivité des universités a augmenté de manière significative, puisque le nombre de candidatures augmente de 15% chaque année, sans que plus de places soient ouvertes pour autant. Comment gérer ce stress latent au quotidien, en tant qu’étudiant ?  

Les solutions pour gérer le stress au quotidien  

S’il est important d’être bien organisé afin d’éviter les révisions de dernière minute, qui sont un facteur de stress important, il faut aussi s’octroyer un mode de vie sain et routinier. En effet, sans une certaine routine, les étudiants peuvent aussi ressentir une forme de stress, car ils manquent de stabilité. Les cours qui changent toutes les semaines, les examens qui tombent du jour au lendemain, ces éléments sont des facteurs d’instabilité qui accentuent le stress quotidien.  

Pour lutter contre cela et évacuer les mauvaises toxines, il est important de pratiquer une activité sportive. Pourtant, seuls 2 étudiants sur 10 déclarent faire du sport régulièrement, en format collectif ou individuel. Aller à la salle une fois par semaine ou bronzer au bord de la piscine ne sont pas des manières satisfaisantes de gérer le stress : il faut se dépenser pour souffler et faire une pause. Il est conseillé de pratiquer une activité deux à trois fois par semaine, et de bouger le plus possible le reste du temps (marche, montée d’escaliers…). Cela permet de rester alerte et proactif.  

Les alternatives à la gestion du stress étudiant  

Il existe des alternatives pour gérer contre le stress, qui sont souvent liées à l’aromathérapie ou la phytothérapie. Par exemple, aux États-Unis, certains étudiants choisissent de cultiver leur propre cannabis en achetant des graines de cannabis féminisées, pour le fumer à des fins de détente. C’est totalement légal aux États-Unis et au Canada, mais pas en France. Il font donc ruser : le CBD, qui est autorisé, peut avoir des vertus calmantes et apaisantes, idéales pour lutter contre le stress. D’autres étudiants ont choisi d’autres méthodes alternatives, comme l’hypnose, pour lutter contre le stress.  

Dans tous les cas, si vous ne parvenez pas à gérer votre stress, n’hésitez pas à en parler autour de vous, y compris à l’université.