Comment financer son permis de conduire ?

Vie étudianteComment financer son permis de conduire ?

L’obtention du permis de conduire est une étape primordiale pour l’intégration des jeunes adultes dans la société. Il ouvre les portes du monde du travail, et permet de voir ses proches, parfois éloignés durant les études. Il est donc essentiel pour tous les jeunes de passer rapidement le permis de conduire. Le seul problème, c’est son coût. Aujourd’hui, si vous souhaitez passer votre permis, vous devrez débourser au moins 1 000 euros pour acquérir votre certification, sans compter les frais liés au Code de la route. Un prix élevé qui rebute un certain nombre de jeunes, se pensant en incapacité de payer cette somme. Cependant, il existe en France une multitude de solutions pour vous accompagner et vous aider dans l’obtention de votre permis.

Le permis à 1 €, parfait pour les étudiants

Le permis à 1 euro par jour est en réalité une solution de prêt proposé par l’État et les écoles de conduite. Ces derniers proposent de lisser le financement de votre permis sur plusieurs années en vous prélevant la somme de 1 euro par jour, jusqu’au financement intégral de votre licence. Vous pouvez faire une simulation en quelques clics sur internet pour comprendre le processus. Tous les jeunes âgés de 15 à 25 ans et signataires d’un contrat de formation dans une école de conduite agrégée sont éligibles à une demande de permis à 1 euro. Ce type de prêt est destiné au financement d’une formation initiale ou d’une formation complémentaire en cas d’échec à l’examen. Il ne peut cependant être attribué qu’une seule fois par bénéficiaire sur une catégorie précise de permis de conduire.

Le permis à 1 €, parfait pour les étudiants
Source : shutterstock.com

La bourse d’aide au permis de conduire pour les jeunes

Les collectivités locales établissent également des aides pour favoriser le passage du permis chez les jeunes du coin. Ce sont les bourses d’aide au permis de conduire délivrées aux jeunes. Pour pouvoir profiter de cette bourse, vous devez avoir entre 18 et 25 ans. Si vous ne possédez pas les revenus nécessaires pour financer votre permis, vous pouvez faire la demande auprès de votre municipalité et bénéficier de ces aides.

- Advertisement -

À noter que le nombre de bourses est limité et dépend de votre région géographique. Vos revenus personnels ne sont donc parfois pas le seul critère considéré pour votre dossier. Si les demandes sont plus élevées que le nombre de bourses disponibles, vous devrez justifier votre besoin. Il faudra alors mettre en avant tout ce que le permis peut vous apporter. Ces bourses permettent de financer de 50 à 80 % du montant de votre formation en fonction de vos besoins. Cela vous assure d’obtenir un permis de conduire pas cher. L’argent est versé directement à l’auto-école, sans qu’elle transite sur vos propres comptes bancaires.

L’aide mise en place pour les apprentis

Depuis 2019, l’État a instauré une aide à destination des apprentis engagés dans un parcours pour l’épreuve du permis de conduire. L’aide est un montant forfaitaire de 500 euros délivré à tous les apprentis candidat au permis :

  • Âgé de 18 ans au moins
  • Titulaire d’un contrat d’apprentissage en cours

L’aide ne prend pas en compte vos revenus et les plafonds de ressources de votre foyer. Elle est liée à votre situation professionnelle et non financière. Enfin, à noter que cette aide est cumulable avec les autres aides perçues par l’apprenti, comme les prestations sociales ou les aides perçus dans le cadre d’une formation.

Le financement à l’aide de son compte CPF

Vous ne le saviez peut-être pas, mais chaque salarié cumule chaque année 500 euros destinés à la formation sur un compte professionnel, plafonné à 5 000 euros. C’est ce qu’on appelle le CPF. (Compte Professionnel de Formation). Vous pouvez débloquer cet argent pour vous former, changer de métier ou effectuer tout autre apprentissage qui pourrait vous aider dans votre carrière. Depuis quelque temps, le permis entre dans le cadre du CPF et peut entièrement être financé grâce à votre compte professionnel. Vous financez votre permis avec des fonds bloqués pour votre formation et qui ne peuvent pas vous servir pour vos intérêts personnels. Il faudra, là encore, justifier de la nécessité d’obtenir votre permis, dans le cadre de votre activité pour bénéficier de votre CPF.

Le financement à l'aide de son compte CPF
Source : shutterstock.com

Les aides pour les chômeurs et les personnes handicapées

Si vous êtes à la recherche d’un emploi, Pôle emploi peut vous aider dans le financement de votre permis afin de retrouver rapidement un emploi. Si vous êtes majeur, pensionnaire du RSA et demandeur d’emploi depuis plus de 6 mois, vous sollicitez l’agence Pôle emploi pour faire une demande d’aide de financement au permis de conduire. (Des dérogations existent en cas de promesses d’embauche soumises à la condition de l’obtention du permis).

Enfin, vous pouvez être aidés dans le cas où vous êtes une personne handicapée et que l’obtention de votre permis est indispensable pour un maintien à votre poste ou pour une prise de poste. Agefiph, l’agence en charge de l’insertion professionnelle des handicapés, propose des aides financières. À noter que l’obtention de ces aides et du permis pour une personne handicapé est soumise à un avis médical.