Vous pouvez avoir besoin d’une formation professionnelle pour de nombreuses raisons (conversion professionnelle, recherche de promotion, difficulté dans l’utilisation des appareils technologiques…). Cependant, les questions financières se posent toujours. Sachez qu’il est parfaitement possible de vous faire financer. Voici les différentes alternatives possibles.

Le CPF ou Compte Personnel de Formation

Si vous avez cotisé des heures de formation au cours de vos précédents parcours professionnels, le CPF peut financer votre formation. Cette solution est envisageable pour les salariés d’une petite ou grande entreprise, des membres d’une profession libérale et des non-salariés. Ces derniers englobent les conjoints des collaborateurs ainsi que les travailleurs indépendants en intérim qui sont à la recherche d’emploi et dont une formation peut être indispensable. Si vous êtes en CDI, une année de travail équivaut à 24 heures de formation. Lorsque vous atteignez ce plafond, vous bénéficiez de 12 heures de formation professionnelle pour chaque année travaillée. Si vous exercez en CDD, il sera nécessaire de justifier de deux ans de contrat pour bénéficier d’un financement du CPF. D’autres conditions doivent être remplies. C’est pourquoi il est nécessaire de demander plus d’informations auprès des autorités compétentes.

L’OPCO ou Opérateurs de Compétences

Les Opérateurs de Compétences ou opco ont pour objectif d’aider les différentes branches d’une entreprise à élaborer des certifications professionnelles. Ils ont été créés à la suite de la loi du 5 septembre 2018 portant sur la réforme de la formation professionnelle. Les opérateurs de compétences ont vu le jour le 1er avril 2019. Ils apportent également leur soutien aux PME pour définir leur besoin en formation et proposent un financement adapté. À l’heure actuelle, plus de 329 secteurs sont répartis dans les 11 branches de l’OPCO. Pour savoir à quel opérateur vous appartenez, vous pouvez demander directement à vos supérieurs hiérarchiques ou effectuer vos propres recherches sur les sites spécialement dédiés.

Le CEP ou Conseil en Évolution Professionnelle

Pour faire le point sur votre situation professionnelle, vous pouvez également avoir recours au CEP. Ce dispositif est entièrement gratuit. Il peut être personnalisé en fonction de vos besoins. Ce sont les conseillers d’organismes habilités qui proposent ce type de financement professionnel. Le CEP établit tout projet d’évolution au niveau professionnel tel que la reprise d’activité, la création d’une nouvelle activité ou la reconversion professionnelle.

Comment faire financer sa formation professionnelle ?

La Pro-A ou promotion par alternance

Ce dispositif est destiné aux salariés les moins qualifiés d’une entreprise. Il permet de reconvertir ces derniers afin d’assurer le bon fonctionnement ainsi que la continuité des activités. Il permet également de donner une promotion par alternance. Vous pouvez découvrir plus d’informations concernant ce dispositif sur les sites officiels comme le site du service public.

L’Agefiph

Pour les personnes en situation de handicap, financer sa formation professionnelle avec l’Agefiph est une alternative intéressante. Il s’agit d’un soutien à l’emploi des personnes handicapées. L’Agefiph propose non seulement des aides financières, mais également des services spécialement destinés à toutes ces personnes.

Le plan de développement des compétences

Enfin, le plan de développement des compétences permet également de financer votre formation professionnelle. Il s’agit d’un dispositif qui vise à assurer votre adaptation à un nouveau poste dans l’entreprise. Il contribue à maintenir vos capacités et à vous offrir une bonne expérience de travail. Face à l’évolution de la technologie, le plan de développement des compétences vous aide à assurer la gestion de votre travail et ainsi rester productif. Si des changements apparaissent au cours de votre expérience, vous pouvez demander que ce plan de développement des compétences soit mis en œuvre.

Vous êtes maintenant informé sur les différents dispositifs permettant de financer votre formation professionnelle. Il ne vous reste qu’à trouver celui dont vous pouvez bénéficier et surtout demander à votre employeur s’il propose ce type de dispositif.