Comment certifier son niveau d’anglais grâce à l’examen du TOEIC ?

Vie étudianteÉtudesComment certifier son niveau d'anglais grâce à l'examen du TOEIC ?

Le TOEIC fait partie des différents examens permettant d’attester le niveau d’anglais d’une personne. Reconnue à l’international, la certification peut être demandée aux candidats souhaitant intégrer une entreprise ou une université. Il est donc important de bien préparer le test pour certifier ses compétences en anglais. De plus, ce type de titre est valorisant pour les étudiants et les professionnels. 

C’est quoi le TOEIC ?

Avant de partir à l’étranger, les étudiants francophones doivent généralement réussir le TOEIC (Test Of English for International Communication). Cette certification est en effet exigée par de nombreuses universités. Les professionnels sont aussi valorisés par le fait de certifier leur niveau d’anglais grâce à l’examen du TOEIC. Dans les deux cas, la procédure est simplifiée pour passer le TOEIC en ligne.

Concrètement, il s’agit d’un test standardisé permettant de valider les aptitudes d’une personne en anglais professionnel. Ainsi, la certification est couramment utilisée pour prouver ses compétences linguistiques dans un CV. L’examen en lui-même est noté jusqu’à 990 et se décline sous trois versions : 

  • Listening and Reading ;
  • Speaking and Writing ;
  • TOEIC Bridge.
- Advertisement -

La première déclinaison est la plus populaire et s’adresse à tous les niveaux. Elle permet d’évaluer les compétences du candidat dans la compréhension orale et écrite de l’anglais. La seconde version se focalise, en revanche, sur l’expression orale et écrite. Elle permet ainsi de compléter le premier certificat, pour tous les profils. 

C’est quoi le TOEIC ?
Source : shutterstock.com

Enfin, la variante Bridge est destinée aux niveaux débutants et intermédiaires. Elle définit le niveau actuel du candidat en matière de compréhension écrite et orale. Sur toutes les versions, le certificat possède une durée de validité limitée à 2 ans. Il est néanmoins éligible au CPF (Compte Personnel de Formation).

Pourquoi passer l’examen du TOEIC ?

Les universités encouragent actuellement tout candidat aux échanges ou stages internationaux à certifier son niveau d’anglais grâce à l’examen du TOEIC. En effet, le test représente un prérequis pour rejoindre divers programmes universitaires ou professionnels à l’étranger. Il est également incontournable pour valider le master de nombreux cursus en raison de la pertinence de l’évaluation pour les entreprises. 

Pour rappel, le TOEIC est un examen standardisé, contrairement aux tests adaptatifs tels que Linguaskill. Les personnes certifiées sont donc censées maîtriser l’anglais à un niveau adapté à un contexte professionnel. Cette caractéristique permet d’ailleurs de le distinguer de tests généralistes comme le TOEFL (Test Of English as a Foreign Language). 

En règle générale, les universités et les écoles supérieures exigent un niveau B2 en anglais pour préparer un MBA (Master of Business Administration). Chaque école peut toutefois définir ses propres règles dans le domaine. Néanmoins, les services d’admission précisent toujours le niveau attendu pour les différents cursus proposés. Ces exigences s’expliquent par une envie de fournir des diplômés immédiatement opérationnels sur le marché international. 

Comment certifier son niveau d’anglais grâce à l’examen du TOEIC ?

Il existe différentes solutions pour certifier son niveau d’anglais grâce à l’examen du TOEIC. Le candidat peut notamment préparer l’examen en entreprise, en école ou en centre de formation spécialisée. De plus, le test est envisageable en présentiel ou en ligne. Les candidats libres sont aussi acceptés. Il faudra seulement s’occuper soi-même de l’inscription et des démarches connexes. En fonction de ses objectifs, le candidat a le choix entre les trois formules proposées. 

La durée et le contenu du test varient selon la déclinaison de l’examen. La version Listening and Reading accorde 2 h 30 pour répondre à un QCM de 200 questions. Elle est notée sur 990 points, soit 495 points pour chaque partie. La durée passe à 1 h 30 pour la version Speaking and Writing. Avec cette formule, le candidat doit répondre à 11 questions pour la partie Speaking qui est notée sur 200 points. La section Writing comprend, pour sa part, 8 tâches évaluées sur 200 points.

Comment certifier son niveau d’anglais grâce à l’examen du TOEIC ?
Source : shutterstock.com

Pour la variante allégée Bridge, l’examen est noté entre 30 et 100 points. Les scores permettront ensuite de définir le niveau du candidat, de débutant (A1) à intermédiaire (B1). Le test s’effectue en 1 heure répartie entre la compréhension orale (25 minutes) et écrite (35 minutes). À titre indicatif, les universités demandent souvent un score minimum de 785, tandis que les entreprises exigent au moins 850 points.