Comment assurer sa voiture quand on est étudiant ?

Vie étudianteComment assurer sa voiture quand on est étudiant ?

La souscription d’une assurance auto est souvent problématique pour un étudiant. Ce profil est en effet assimilé au jeune conducteur dans le milieu de l’assurance. Ainsi, il est d’emblée associé à un risque d’accidentalité élevé et à des primes onéreuses. Les étudiants sont pourtant connus pour leur précarité financière. Le défi consiste donc à trouver une protection optimale à un coût raisonnable. 

Pourquoi assurer sa voiture ?

Il est impératif d’assurer sa voiture quand on est étudiant. Au-delà de son côté obligatoire, l’assurance auto permet d’éviter de couvrir seul les réparations requises en cas d’accident. Cette prise en charge est particulièrement utile pour un étudiant. Il faudra seulement trouver un contrat abordable. Vous vous demandez peut-être puis-je assurer ma voiture en ligne ? La réponse est oui. C’est simple et rapide ! En quelques clics, vous obtenez facilement une assurance. 

Un courtier dématérialisé permet de souscrire une assurance auto à partir d’une douzaine d’euros. Ce montant est négligeable par rapport aux dépenses générées par un accrochage ou encore un bris de glace. À titre de comparaison, un pare-brise coûte en moyenne 350 à 600 euros. Le prix baisse légèrement entre 80 et 250 euros pour une lunette arrière. Même une aile rayée requiert au moins 200 euros pour être réparée. 

- Advertisement -

Sans assurance auto, les frais de réparation auront un impact significatif sur un budget étudiant. Les contrats jeunes conducteurs prévoient ainsi des garanties spécifiques pour les incidents courants comme le bris de glace. Ils couvrent entre autres le pare-brise, la lunette arrière, les vitres et les rétroviseurs. De cette manière, l’étudiant aura moins de difficulté à gérer ce type d’incidents. Il est aussi important d’anticiper les éventuels dommages physiques et matériels causés à des tiers. 

Pourquoi assurer sa voiture ?
Source : shutterstock.com

Comment bien l’assurer quand on est étudiant ?

Le comparatif est une étape indispensable pour bien assurer sa voiture quand on est étudiant. Cette démarche aide, d’une part, à découvrir les offres correspondant à son profil. D’autre part, elle permet de trouver les contrats les plus intéressants sur le marché, au regard de ses particularités. L’objectif est de bénéficier d’une protection optimale et d’une prime adaptée à ses capacités financières. 

En général, les offres pour étudiants sont aussi chères que les assurances auto pour jeunes conducteurs. Les tarifs sont basés sur les risques liés au tempérament et au manque d’expérience de ce type d’assurés. Il convient donc de comparer les contrats pour trouver le meilleur interlocuteur sur ce segment. De plus, certains organismes proposent des formules spécifiques pour les étudiants. 

Les mutuelles étudiantes permettent, par exemple, d’obtenir des tarifs préférentiels pour assurer sa voiture. Cette catégorie inclut notamment la MEP (Mutuelle étudiante de proximité), la LMDE (Mutuelle des étudiants) et la SMEREP (Société Mutualiste des étudiants de la région parisienne). Enfin, les offres de bienvenue sont souvent favorables aux petits-budgets comme les étudiants. 

Quel coût pour un jeune conducteur ?

Pour assurer sa voiture quand on est étudiant, il faudra s’attendre à une cotisation plus élevée par rapport à un conducteur expérimenté. La surprime jeune conducteur est d’ailleurs une pratique courante dans le secteur. Elle est généralement fixée à :

  • 100 % du prix moyen des primes la première année ;
  • 50 % après 2 ans sans sinistre ;
  • 25 % après 3 ans sans accident responsable ;
  • 0 % à compter de la quatrième année.
Quel coût pour un jeune conducteur ?
Source : shutterstock.com

Autrement dit, un étudiant paiera les mêmes tarifs que les autres assurés à partir de 4 ans de conduite sans accident. La surprime peut éventuellement être réduite de moitié pour les jeunes ayant suivi un apprentissage anticipé de la conduite (AAC). Certains assureurs prévoient également une baisse de 10 % à partir de la seconde année sans incident. 

À titre indicatif, la prime moyenne d’un étudiant est estimée à 971 euros, contre environ 611 euros pour les autres profils. Ce montant peut varier sensiblement en fonction de la région, de la voiture assurée et de l’historique du jeune conducteur. Cela dit, les antécédents ne sont pas nécessairement négatifs. L’AAC a d’ailleurs une influence significative sur le coût d’une assurance étudiant.