La colocation intergénérationnelle : une bonne idée ?

LogementLa colocation intergénérationnelle : une bonne idée ?

Vous êtes un senior et vous peinez à joindre les deux bouts ou vous vous ennuyez dans votre quotidien ? Vous êtes un jeune qui ne trouve pas de logement dans vos moyens ? Pourquoi pas vivre ensemble ? Cela peut surprendre, et pourtant, vous allez découvrir, que ce système est plus avantageux qu’on le pense.

Qu’est-ce que la colocation intergénérationnelle ?

La colocation intergénérationnelle est une forme de colocation entre une personne âgée et une plus jeune. Cela peut être un sénior avec un étudiant ou une personne entrant tout juste dans la vie active. Ce type de colocation a de nombreux avantages, pour les deux parties et tout le monde peut s’y retrouver. Ces contrats ont été instaurés en 2018 grâce à la loi ELAN, qui vise à faciliter le logement pour tous.

Qu'est-ce que la colocation intergénérationnelle ?
Source : shutterstock.com

Quels sont les avantages de vivre avec un senior ?

Comme pour tout système de colocation, un des avantages à considérer et bien entendu, le partage des frais. Dans ce système, le jeune peut même être logé et nourri à titre gratuit, en échange d’une aide dans la maison, et d’un peu de temps passé avec la personne. Cette solution aide à réduire la précarité chez les jeunes. De plus, le jeune peut vivre dans des quartiers beaucoup plus agréables que s’il avait dû opter pour un logement étudiant.

- Advertisement -

Beaucoup de jeunes qui entrent dans la vie étudiante se sentent délaissés et seuls. Il est assez compliqué, pour une personne timide, de se faire des amis ou de sortir le soir. De multiples étudiants se plaignent d’ailleurs de leur solitude lors de leurs premières années d’études. En passant du temps avec un senior, vous cassez cette solitude, vous passez des moments conviviaux. C’est un avantage pour le senior aussi qui retrouve un peu de jeunesse dans sa vie.

Le partage d’expérience est également très enrichissant. Il est bien plus facile de survivre en colocation avec une personne âgée qu’avec une personne de son âge. Vous apprendrez des choses d’une autre époque, vous aiderez cette personne avec la technologie. L’étudiant apprend à vivre et à s’accoutumer d’une personne totalement différente de lui, et il en va de même pour le senior. Le jeune en sortira plus mûr et en gardera normalement un bon souvenir.

Comment cela fonctionne ?

Le principe de la colocation intergénérationnelle est simple. C’est un contrat de sous-location, le senior s’engage à louer à un étudiant ou un jeune travailleur, une chambre ou une dépendance, avec un accès aux parties communes. La pièce dédiée à l’étudiant doit être meublée.

Selon le contrat, l’étudiant doit en échange verser un loyer et apporter une aide ainsi qu’une présence, ou il se peut qu’il soit hébergé gratuitement. Il faut savoir que le senior doit avoir au-dessus de 60 ans et que le jeune, quelle que soit sa situation, est obligé d’avoir moins de 30 ans.

Les deux parties signent le contrat lorsqu’elles sont d’accord sur les clauses. Le contrat peut stipuler le nombre d’heures à passer avec le senior, les tâches ménagères à faire dans la maison. Il peut même y être stipulé la fréquence à laquelle l’étudiant doit aller faire les courses. Les services demandés doivent rester modestes. L’étudiant n’est pas une aide à domicile, il n’est pas habilité à donner des soins, par exemple.

Ce système de colocation solidaire est donc gagnant-gagnant, tout le monde est d’accord sur le principe.

Comment cela fonctionne ?
Source : shutterstock.com

Quelles démarches entamer pour vivre dans une colocation intergénérationnelle ?

Le contrat de colocation intergénérationnelle doit répondre à une charte. Il convient de consulter la charte “un toit, deux générations” pour savoir ce que les deux parties ont l’obligation de respecter. Par exemple, le senior s’engage à louer un logement décent et à faire les réparations lorsque des travaux doivent être faits. Le jeune lui est le seul responsable de son espace et a obligation de respecter le voisinage.

Lorsque vous avez pris connaissance de cette charte et que vous approuvez les termes, vous pouvez consulter une association qui met en relation les seniors et les étudiants. Que vous soyez étudiants ou seniors, ce sont les mêmes associations qu’il convient de consulter. Il y en a une quarantaine, en fonction de votre secteur de vie. Il est également possible de poster une annonce dans les facs.

Une fois que la mise en relation est faite, le bail est signé de manière classique. La durée du bail n’est pas déterminée, comme une location classique. C’est au jeune et au senior de se mettre d’accord. Si une des deux parties veut mettre fin à la colocation avant la date prévue, le préavis est d’un mois.

Sachez qu’avec ce type de contrat, les deux parties ont droit à des aides de la part de la caisse d’allocation familiale. Il est donc possible de s’inscrire et de faire une demande d’APL. C’est une véritable aide qui peut aller jusqu’à 565 euros pour une personne seule et qui n’a pas d’enfant. Les associations d’aide au logement intergénérationnelles vous aident et vous guident dans vos démarches pour que vous obteniez un toit le plus rapidement possible.