Bonus/malus pour un jeune conducteur : comment ça fonctionne ?

FinanceBonus/malus pour un jeune conducteur : comment ça fonctionne ?

Lorsque l’on commence à conduire après avoir obtenu son permis de conduire, il est obligatoire d’assurer son véhicule. En effet, dans la loi française, vous ne pouvez conduire sans une assurance auto, sous risque de vous exposer à des poursuites judiciaires. Il existe une multitude de contrats sur le marché des assurances, qui proposent des garanties diverses et variées selon vos besoins et vos attentes. Néanmoins, en tant que jeune conducteur, vous serez exposé à un système de bonus et de malus. Ce dernier dépend de plusieurs paramètres pour être calculé. Découvrez tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

C’est quoi le système bonus/malus ?

Pour commencer, voici en quoi consiste ce système de bonus et de malus qui affecte l’ensemble des conducteurs en France.

En réalité, les jeunes conducteurs qui viennent de souscrire à un contrat d’assurance, comme une assurance immédiate en ligne, possèdent un bonus de zéro. Ce dernier pourra augmenter tant que le conducteur n’est pas le responsable de dommages à des tiers ou à lui-même. Si le bonus monte, les frais de la prime du contrat d’assurance vont baisser. Cela permet de récompenser les personnes responsables et d’encourager une bonne conduite sur la route.

- Advertisement -

Quant au malus, c’est l’effet inverse. Si le jeune conducteur est responsable de dommages causés à des tiers ou à lui-même, il aura un effet de malus. Rassurez-vous, des exceptions existent. En effet, si vous êtes victime d’un vol, de bris de glace, d’incendies ou si le sinistre est causé par une tempête ou un événement naturel, vous ne serez pas victime de ce malus. 

Sachez que pour ne pas affecter trop sévèrement les jeunes conducteurs, si le malus possède un coefficient supérieur à 1.00, il sera annulé suite à deux ans sans accidents. Ce système est recalculé à chaque renouvellement du contrat, une fois que l’échéance est arrivée afin de faire une revalorisation. 

Source : Shutterstock – Par Sean Locke Photography

Il est primordial de bien prendre connaissance de ce système dans le but d’être vigilant sur la route, où un accident est vite arrivé.

Comment est-il calculé pour les jeunes conducteurs ?

Pour continuer, ce système est calculé de manière précise. Lorsque l’on vient d’acheter une voiture quand on est étudiant, nous ne sommes pas conscients des différents facteurs qui affectent ce système. Voici les formules utilisées par ces sociétés pour le calculer lorsque l’échéance du contrat arrive.  

Pour le bonus de l’assuré, il est calculé de la façon suivante : pour une année sans dommages, vous obtenez le coefficient de l’année passée multiplié par 0,95. Par exemple, sur deux ans sans sinistres, sur l’année suivante, la personne ne paiera que 900 euros sur 1 000 euros de prime d’assurance, car le coefficient sera de 0,9. Il faut bien sûr adapter la formule selon le prix de la prime.

Quant au malus, la méthode est un peu différente. En effet, si la personne subit un sinistre dont elle n’est pas responsable, elle possède un coefficient de malus de 0.95, alors que si elle est complètement responsable, il sera de 1,25. Si toutefois, la responsabilité n’est que partielle, il sera de 1,125.

Ainsi, vous savez comment les assurances calculent ce système. Il suffit d’être conscient des différents coefficients et de connaître le prix de la prime. Ainsi, lorsque votre contrat actuel arrivera à son échéance, vous saurez exactement ce que vous devrez payer. Cela peut se révéler très utile si vous possédez un budget spécifique.

Que faire si vous êtes un jeune conducteur malussé ?

Vous avez été victime de plusieurs sinistres, ou vous en êtes responsables ? Vous faites face à un malus élevé ? Ne désespérez pas, il existe des solutions pour votre cas.

Il est fort probable que votre assurance actuelle ne désire plus vous assurer si vous possédez un coefficient trop élevé. Votre profil sera considéré comme “à risque”, surtout si vous êtes responsable de plusieurs accidents ou sinistres.

Néanmoins, comme vous ne pouvez pas rester sans assurance, il faut que vous cherchiez un contrat adapté pour les conducteurs à risque. Il en existe une multitude, il faut que vous vous renseigniez sur le net, n’hésitez pas à faire usage de comparateurs en ligne. Ainsi, vous comparerez les prix et les garanties qui vous sont proposées selon votre cas. Prenez soin de choisir un comparateur fiable, qui n’est pas sponsorisé par un établissement en particulier, pour une vraie comparaison.