Le loyer, pour tous les foyers représentent en général la plus grosse dépense mensuelle. C’est d’autant plus vrai pour les étudiants qui doivent composer avec un petit budget. Beaucoup d’étudiants l’ignorent, mais il existe de nombreuses aides au logement qui peuvent être mises en place à différents stades de la location d’un logement étudiant. 

Quelles sont les aides au logement pour les étudiants ?

Les aides au logement qui existent pour les étudiants sont de différentes natures. En effet, certaines peuvent intervenir au moment de la constitution du dossier à présenter à un propriétaire ou une agence alors que d’autres peuvent intervenir au cours de la location. 

L’aide au paiement du loyer 

L’aide au paiement du loyer peut prendre plusieurs formes. 

En effet, les résidences appartenant au Crous d’une part représentent une aide considérable dans la mesure où les loyers des logements étudiants conventionnés par le Crous sont faibles, compte tenu des faibles ressources des étudiants qui les occupent. 

D’autre part, il existe certaines aides mises en place par la CAF telles que les APL ou l’ALS. Elles sont attribuées selon le type de logement occupé. 

L’APL qui est l’Aide Personnalisée au Logement est une aide versée aux occupants de logements qui font l’objet de conventions avec l’Etat. C’est le cas des cités universitaires, HLM, etc. 

L’ALS quant à elle, est l’Allocation de Logement à caractère Social est réservé aux autres types de logements sous certaines conditions. 

Ces aides ne sont pas cumulables avec les autres aides versées par la CAF telles que les allocations familiales. 

Quelles sont les aides au logement pour les étudiants ?

L’aide au cautionnement locatif

Il est possible de bénéficier d’une aide au cautionnement locatif notamment grâce au Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL). Le FSL accorde des aides financières aux personnes qui rencontrent des difficultés pour payer les dépenses liées à leur logement.

Il en existe un par département. 

Le Fonds de solidarité pour le logement accorde aussi bien des subventions que des prêts. 

Ces aides doivent servir à payer aussi bien les dépenses liées à l’entrée dans le logement qu’au maintien du logement. Dès lors, le paiement de la caution peut être honorée grâce à un prêt ou une subvention accordée par le FSL. 

Sont éligibles aux aides de ce fonds de solidarité : 

  • locataire ou sous-locataire
  • propriétaire occupant 
  • personne hébergée gratuitement 
  • résident de logement-foyer 

Dans le calcul pris en considération pour faire droit à une demande qu’il reçoit, le FSL tient compte de l’ensemble des ressources du foyer excepté :

  • l’aide au logement
  • l’allocation de rentrée scolaire 
  • l’allocation de l’éducation de l’enfant handicapé 

Chaque FSL est géré de façon autonome les uns par rapport aux autres et les critères selon le FSL peuvent varier. 

Faire faire une demande d’aide auprès d’un Fonds de Solidarité pour le Logement, il faut se rapprocher d’un travail social. 

Il est à savoir que l’octroi d’une aide n’est pas automatique et que cette aide peut être refusée si le fonds estime que le loyer et les charges sont trop élevés par rapport aux ressources du foyer ayant fait la demande. 

L’aide au financement du dépôt de garantie

Il existe une aide au financement du dépôt de garantie qui s’appelle l’avance loca-pass. Il s’agit d’un prêt accordé par Action logement aux locataires pour financer le dépôt de garantie réclamé par un propriétaire bailleur. Ce prêt est un prêt à taux 0 sans frais de dossier. Il est destiné à couvrir tout ou partie du dépôt de garantie d’un logement. 

Pour en bénéficier, il faut avoir moins de 30 ans ou être salarié ou pré-retraité du secteur privé. 

Elle est accordée pour la résidence principale d’un locataire et doit faire l’objet :

  • d’un bail ou, 
  • d’une convention d’occupation en foyer ou en résidence sociale ou, 
  • d’un avenant au bail en cas de colocation. 

Le montant de l’aide s’élève au maximum pour 1200 euros. 

Le remboursement doit commencer 3 mois après le versement de l’avance, par mensualités de 20 euros minimum et durant 25 mois maximum. Si le locataire veut quitter son logement de façon anticipé, le solde du dépôt de garantie doit être remboursé dans un délai maximum de 3 mois après le départ du logement. 

Quelles sont les aides au logement pour les étudiants ?

La garantie Visale

Visale, c’est la garantie qui permet de trouver un garant gratuitement lorsque l’on cherche un logement étudiant, par exemple. Il s’agit d’un dispositif du groupe Action Logement qui a pour but de favoriser l’accès au logement pour qu’il ne soit plus un frein à l’accès à l’emploi. 

La démarche est à l’initiative du locataire. L’adhésion à cette garantie locative est gratuite. La démarche se fait en ligne sur le site Visale.fr. 

Pour bénéficier de la garantie Visale, il faut être dans l’un de ces cas de figure :

  • avoir entre 18 et 30 ans ou,
  • être un salarié âgé de plus de 30 ans d’une entreprise privé ou agricole et faire sa demande de garantie dans les 6 mois de sa prise de fonction ou de sa mutation ou, 
  • être éligible au bail mobilité ou, 
  • être un ménage logé par un organisme d’intermédiation locative. 

Cette garantie poursuit 4 objectifs que sont : 

  • renforcer le dossier du candidat locataire
  • bénéficier d’un alternative au garant physique
  • rassurer le propriétaire qui dispose d’une garantie fiable et sécurisé
  • facilité l’accès à l’emploi. 

Visale couvre donc les loyers impayés ainsi que les éventuelles dégradations de la résidence principale du locataire. 

Vous disposez désormais de toutes les informations utiles sur les aides au logement dont les étudiants peuvent bénéficier lorsqu’ils se trouvent dans une situation précaire ne leur permettant pas de financer seul ou à l’aide de leur famille un logement pour poursuivre leurs études.