Admission dans les grandes écoles : comment réussir ?

Vie étudianteÉtudesAdmission dans les grandes écoles : comment réussir ?

Beaucoup d’étudiants souhaitent suivre une voie d’excellence en intégrant une grande école. Les grandes écoles sont valorisées sur le marché du travail et permettent d’acquérir de solides bases théoriques et pratiques, selon leur domaine de spécialisation. Néanmoins, ce sésame n’est pas donné à tout le monde. En général, ces établissements d’excellence sont ouverts sur concours ou en mastère spécialisé. Ils demandent une solide préparation qui peut être suivie via une Classe Préparatoire aux Grandes Écoles (CPGE).

Qu’entend-on par grandes écoles ?

Les grandes écoles englobent une sélection d’établissements d’enseignements supérieurs ayant diverses spécialisations, mais qui ont tous en commun d’être prestigieux en France et à l’étranger. Parmi elles, on compte l’École Normale Supérieure (ENS), l’école des Hautes Études Commerciales (HEC), l’École Spéciale de Commerce et d’Industrie (ESCP), Centrale Supélec, Polytechnique, l’École Nationale de la Statistique et de l’Administration Économique (ENSAE), Sciences Po, l’École Supérieur de Journalisme (ESJ), etc. Il y a aussi des écoles de commerce qui se donnent ce titre, mais à part pour quelques secteurs bien définis, les grandes écoles ont pour commun d’être le plus souvent accessibles sur concours et non simplement sur dossier.

Comment s’inscrire à une grande école ?

La voie royale pour intégrer les écoles est le concours. Classiquement, celui-ci se prépare par le biais d’une CPGE durant deux années, voire plus en cas de redoublement, mais il est également possible de le préparer par voie externe. Certaines écoles proposent également des programmes d’été ou des mastères spécialisés ouverts à des étudiants plus avancés ou des professionnels pour compléter leurs parcours. Ces formations ont par contre un certain coût. À noter que certaines écoles proposent également des doubles formations en partenariat avec d’autres grandes écoles. Aussi, il est possible de rentrer dans une autre grande école en ayant déjà un pied dans un cursus académique distinct. Enfin, il existe aussi un programme d’admission sur titre permettant à des étudiants d’un niveau bac+2 s’étant particulièrement illustrés d’intégrer un programme grande école, moyennant souvent une remise à niveau.

Privilégiez une bonne préparation
Source : Shutterstock.com

Comment bien préparer son admission ?

- Advertisement -

Pour intégrer une grande école par la voie de la CPGE, il faut se préparer sérieusement en amont. C’est à cela que servent les classes préparatoires. Elles donnent un solide socle théorique et pratique selon les filières et surtout apprennent à avoir une force de travail afin de réussir les concours.

Par voie indirecte, il est nécessaire de soigner son dossier. Cela passe par les notes, mais également les engagements en dehors des cours. Des expériences associatives peuvent être extrêmement valorisées. Il faut également soigner les documents classiques qui accompagnent un dossier : CV, lettre de motivation, lettre de recommandation, relevés de notes.

Par ailleurs, il est nécessaire de bien réviser et de se préparer mentalement avant de passer les tests d’admission. N’hésitez donc pas à solliciter les services des établissements spécialisés ou si vous avez la chance de connaître quelqu’un de votre entourage admis en grande école. Préparez-vous à répondre finement aux questions que l’on est susceptible de vous poser, à ne pas être décontenancés.

Comment se présenter à un entretien pour une grande école ?

Pour faire bonne impression et éviter de ne vous desservir bêtement, soyez très ponctuel. Les retards sont généralement mal vus, car on projette un peu à l’entretien de l’attitude de notre interlocuteur dans la vie de tous les jours. Or, une grande partie des étudiants en grande école seront amenées par la suite à avoir de hautes fonctions et ils devront renvoyer une image d’eux assez professionnelle. Le fait d’arriver en retard peut les desservir.

C’est également valable pour les vêtements, ou du moins l’apparence générale. On évitera de s’habiller pour l’université, de façon cool et décontractée. Il est difficile de donner des conseils vestimentaires, mais le mieux est d’avoir une tenue sobre et neutre n’attire pas l’attention au détriment de vos propos à l’entretien. En général, le dress code classique pour un entretien consiste en une chemise et un pantalon un peu élégant. Pour les chaussures, on peut se tourner vers des mocassins ou des derbies.