Acheter une voiture électrique d’occasion : comment faire quand on est étudiant ?

Vie étudianteAcheter une voiture électrique d'occasion : comment faire quand on est étudiant...

L’achat d’une voiture électrique est assez délicat sur le plan pratique et financier, d’autant plus pour un étudiant. En effet, le modèle doit être suffisamment autonome et fiable pour éviter les problèmes de recharges ou de maintenances. Il s’agit par ailleurs d’un investissement important pour les petits budgets. Ainsi, l’étudiant doit anticiper le coût à l’achat, à l’entretien et à la recharge du véhicule. 

Acheter une voiture : faut-il préférer une neuve ou une occasion ?

Comme sur le marché des thermiques, le prix s’impose comme le principal intérêt à acheter une voiture électrique d’occasion. Il est effectivement rare de trouver des modèles neufs coûtant moins de 25 000 euros. En revanche, le marché de l’occasion permet de passer sous les 10 000 euros. Il reste cependant difficile de trouver une voiture électrique d’occasion au prix d’une Dacia Sandero de seconde main. 

Néanmoins, les achats neufs ne sont plus les seuls éligibles au bonus écologique. L’acquisition d’une électrique d’occasion permet aussi de bénéficier de 1 000 euros. Cela dit, l’aide reste nettement plus avantageuse pour les modèles neufs, avec un montant pouvant atteindre les 6 000 euros. Elle est par ailleurs cumulable avec la prime à la casse (2 500 à 5 000 euros) et la surprime relative aux ZFE (1 000 euros). 

- Advertisement -

En définitive, les priorités de l’étudiant dicteront le meilleur choix entre le neuf et l’occasion. Une voiture neuve est onéreuse, mais promet une durée de vie longue. De plus, elle donne accès aux aides publiques et aux garanties constructeurs. Une électrique d’occasion permet, pour sa part, de réduire le prix d’achat d’un véhicule à la longévité éprouvée. Sur ce marché, la qualité dépend toutefois du vendeur. 

Acheter une voiture : faut-il préférer une neuve ou une occasion ?
Source : shutterstock.com

Quels modèles de voiture électrique favoriser ?

Aujourd’hui, le marché de l’occasion regorge de Renault Zoé de première génération. Cette situation permet alors de miser sur la concurrence pour négocier et obtenir des prix plus avantageux. De ce fait, il s’agit d’un des premiers modèles recommandés aux étudiants souhaitant acheter une voiture électrique d’occasion. Cette citadine est par ailleurs aux courses et aux trajets du quotidien. 

La première Nissan Leaf possède également les mêmes atouts que la Zoé. Elle reste cependant moins répandue que l’électrique emblématique de la marque au losange. Cela dit, le modèle est vendu à partir de 9 000, voire 8 000 euros, selon les acteurs (particuliers, concessions, garages…). Dans cette tranche de prix, il est également intéressant d’envisager d’anciennes Smart Fortwo ED, Citroën C-Zéro, Peugeot iO et Renault Fluence ZE. 

À l’inverse, les Tesla restent relativement chères, même si le cours tend à baisser sur le marché de l’occasion. Les prix avoisinent actuellement les 40 000 euros pour un Model 3 Standard de 2019 affichant plus de 60 000 km au compteur. Les véhicules de démonstration permettent néanmoins de faire de bonnes affaires en la matière. En effet, ils sont proposés sur le marché de l’occasion tout en étant quasiment neufs. 

Quel est le coût par mois ?

Pour acheter une voiture électrique d’occasion, les étudiants ont accès à divers financements comme le crédit auto ou le leasing. Ils peuvent notamment profiter de la LOA (location avec option d’achat) auprès des vendeurs professionnels. Ces offres sont moins sélectives par rapport aux prêts classiques. De plus, l’État propose des solutions de microcrédit pour financer les voitures propres en LOA ou LLD (location longue durée). 

Quel est le coût par mois ?
Source : shutterstock.com

Par mois, l’étudiant devra alors rembourser le crédit ou régler le loyer convenu dans le contrat de leasing. Le montant des mensualités dépendra à la fois du créancier et du type de financement choisi. À titre indicatif, la LOA d’électriques d’occasion coûte en moyenne dans les 250 euros par mois pour une Peugeot e-208. Le loyer peut baisser jusqu’à 150 euros environ pour une Smart Fortwo 82 chevaux. Attention ! La location de batterie doit être prise en compte sur certains modèles comme la Zoé. 

Il est également important de considérer l’assurance et la consommation électrique pour évaluer le coût mensuel d’une voiture électrique. En moyenne, un contrat tous risques coûte une cinquantaine d’euros par mois, contre une trentaine pour l’offre de base. Les tarifs seront par ailleurs plus élevés pour les jeunes conducteurs et les profils à fort taux d’accidentalité. Enfin, il faudra prévoir entre 1, 5 et 2,9 euros au 100 km pour recharger un véhicule électrique.