Se loger lorsqu’on est étudiant n’est pas toujours simple, surtout dans certaines grandes villes étudiantes. Malheureusement, les revenus ne sont pas toujours en rendez-vous et avoir de solides garants n’est pas donné à tout le monde. Or dans un contexte où la demande est forte, l’offre est limitée. C’est pour cela que beaucoup font le choix de se mettre en colocation pour des questions économiques, mais aussi parfois pour nouer du lien social et ne pas être lâché seul dans la nature. Néanmoins, vivre avec quelqu’un nécessite certains compromis et il est important pour la pérennité de la colocation d’établir des règles dès le début.

Survivre à la colocation : voici nos 5 conseils

Vous projetez de vous mettre en colocation ? Cela peut être une merveilleuse expérience à condition de suivre quelques règles pour que cela ne se transforme pas en fiasco total. Choix des colocataires, respect de l’intimité de chacun, organisation de la coloc, communication sont des points cruciaux de prendre en compte. On va revenir sur chaque point ci-dessous.

Bien choisir ses colocataires

Partager un logement étudiant avec quelqu’un nécessite de vivre avec lui. Il est donc important de s’assurer que vous soyez sur la même longueur d’ondes, et non pas diamétralement opposés. Par exemple, si vous êtes d’un naturel studieux et que vous partagez un logement avec une personne d’une nature fêtarde, il y a de fortes chances qu’il y ait des conflits à terme. Choisissez quelqu’un qui fonctionne de la même façon que vous pour trouver rapidement un équilibre. Assurez-vous également qu’elle soit sérieuse et puisse payer le loyer chaque mois que vous ne vous retrouviez pas à angoisser à devoir payer pour tout le monde.

Bien choisir ses colocataires
Source : shutterstock.com

Respecter la vie privée de chacun

Pour qu’une colocation fonctionne, il est important de respecter l’intimité de chacun. Il est nécessaire de choisir un bien immobilier qui permette à chacun d’avoir son espace personnel. Chacun a besoin parfois d’être seul pour étudier, réfléchir, se confier à un interlocuteur, etc. C’est pour cela qu’il est important de ne pas débouler dans la chambre de l’autre sans prévenir et de laisser de l’espace à son colocataire lorsqu’il en émet l’envie, le besoin. Aménager sa chambre étudiante selon ses goûts et de manière pratique est également important pour se sentir bien dans son espace et favoriser la concentration.

Prévoir des étagères privées

Les bons comptes font les bons amis, dit le dicton. Cela est valable également dans la colocation. Payer des courses alimentaires et ne pas en profiter, car son colocataire s’est servi sans demander peut devenir une source de tensions. Certains préfèrent faire moitié-moitié, mais cela n’est pas toujours équilibré en fonction des revenus et des régimes alimentaires. Aussi pour la santé de la colocation mieux vaut faire ses propres courses alimentaires et avoir des étagères et espaces dans le frigo dédiés.

Faire un planning des tâches

Équilibrer les tâches ménagères est également important. Il ne serait pas juste que ce soit toujours l’un qui les fasse pendant que l’autre se la coule douce. Pour avoir la même visibilité sur le roulement et sur ce qu’il y a à faire, il peut être pratique de faire un planning des tâches sous forme d’un grand tableau blanc par exemple, ou d’un Excel partagé. À vous de voir la solution qui vous convient le mieux. Quelle que soit la solution choisie, cela permettra de répartir justement les corvées et que certains ne se sentent pas lésés.

Faire un planning des tâches
Source : shutterstock.com

Avoir une bonne communication

Pour la pérennité de cet arrangement locatif, il est nécessaire de communiquer et de dire les choses franchement lorsqu’elles ne vont pas. Parfois cela peut être difficile à avouer, certains n’aiment pas la confrontation. Toutefois, se taire et rester chacun de son côté n’arrangera pas plus les choses. Or, vivre avec quelqu’un alors que cela ne se passe pas bien peut rapidement devenir étouffant et avoir des répercussions sur ses études. Donc aussi bien pour la santé de votre colocation que pour la réussite de vos études, il faut établir très vite un dialogue avec votre colocataire et que chacun n’hésite pas à s’exprimer dès qu’il y a besoin.